Peter V. Brett

Le lieu de rencontre de tous les lecteurs francophones du génial Peter V. Brett, auteur de l'Homme Rune
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Décembre 2004 : les gentils ne gagnent pas toujours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neytiri
Painted woman
Painted woman


Messages : 756
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33
Localisation : somewhere outside in the night

MessageSujet: Décembre 2004 : les gentils ne gagnent pas toujours   Lun 26 Oct 2009 - 9:06

J’aimerais référer à une conversation que j’ai eu avec une petite fille de 4 ans dans le métro hier matin. J’étais assis, et cette petite fille et sa mère et son père étaient debout face à moi, se tenant à la barre. Habituellement, je me serais levé, et aurait donné mon siège à l’enfant, mais parfois le matin je suis fatigué et grognon et j’ignore la voix dans ma tête me disant de faire ce qui est juste.
Quoiqu’il en soit, j’avais décidé de faire une pause dans ma lecture de « vrais » livres (comprendre livres de fantasy) et lisais des comics depuis quelques semaines, et je lisais donc le dernier numéro de She-Hulk (qui est incroyablement bien écrit par Dan Slott.
Cette petite fille, qui ne pouvait pas avoir plus de 4 ans, était toute emmaillotée chaudement dans son joli manteau d’hiver et son bonnet en laine, avec des gants et des petites bottines. Elle avait des cheveux blonds qui sortaient en épis de son bonnet et des joues rouges de froid. Si elle avait tenu un chaton dans ses bras, je jure qu’elle aurait pu être la chose la plus mignonne que j’ai jamais vu.
(NB, comme ma femme me le fait remarquer, j’espère que je n’aurais jamais de fille, car je serais certainement embobiné autour de son petit doigt aussi tôt qu’elle pourra parler.)
Donc la mère de cette petite fille ( qui est assez belle, dans son genre européen, avec son béret et son écharpe tricotée) est entrain de bavasser avec son mari, qui me tourne le dos, en français. Ils n’ignorent pas leur fille, pas exactement, mais aucun d’eux ne lui prête attention et elle s’ennuie.
La petite fille voit que je lis des comics, et commence à tourner sa tête pour pouvoir regarder (c’est à l’envers pour elle). Je le remarque, et tourne le livre à 90° pour qu’elle puisse mieux voir.
-C’est cool, dit-elle en pointant une pub pour Spiderman en eau.
J’enlève mes écouteurs (ma seule défense contre la pression de New York qui menace de me ronger chaque jour), et je lève les yeux vers son visage souriant.
J’ai toujours du mal à parler aux enfants. Je déteste quand les gens ne respectent pas l’intelligence des enfants, et haussent la voix de 2 octaves et agissent comme s’ils étaient des attardés sous ecstasy quand ils parlent à des enfants, mais j’ai aussi conscience qu’on ne peut pas parler à des enfants exactement de la même façon qu’à un adulte non plus.
« Euh, ouais », répondais-je lamentablement, « tu n’aurais jamais de cavités si tu utilise ça ».
« Non », dit-elle, pointant l’image, spécialement le jet d’eau sortant de l’image, « c’est cool parce que ça tire comme une toile ».
C’est alors que je réalise qu’elle porte des gants en laine Spiderman. Maintenant c’EST un enfant à qui je peux parler je pense.
Nous commençons à discuter à propos des pubs restantes dans le livre. Elle ne connait pas She-Hulk dans quelque film que ce soit, donc la pauvre Shulkie pourrait aussi bien ne pas exister, mais elle est contente de parler des Indestructibles en disant « J’ai aimé le bébé transformé en lézard et devenant bluhbluhblah! Et effrayant le méchant ».
Nous avons également vu une pub pour une statue de Docteur Octopus ( elle était d’accord avec moi pour dire qu’Octopus était gros), et m’a dit qu’elle aimait X-Men. Je lui ai montré une image de Spider-Woman, et elle m’a dit « ça ne peut pas être spider woman, ses toiles ressemblent à des fermetures éclairs! ». 4 ans, et déjà une critique d’art! Impressionnant!
Ensuite elle m’a demandé « pourquoi le Docteur Octopus est-il aussi méchant avec Spiderman? »
« Parce que Spiderman l’empêche de faire ce qu’il veut », lui répondis-je.
« Mais pourquoi veut-il le tuer? » demanda-t-elle.
« Parce que le Docteur Octopus aime braquer des banques et Spiderman ne veut pas le laisser faire. S’il arrive à se débarrasser de Spiderman (j’évite délibérément l’utilisation du mot « tuer »), alors il peut braquer toutes les banques qu’il veut ».
« Mais qu’est-ce qu’il se passe s’il tue Spiderman? » demanda-t-elle.
« Il ne le fera pas » répondis-je « parce que Spiderman est le gentil et les gentils gagnent toujours ».
Elle me regarde avec des yeux tristes, et mon cœur se brise quand elle dit tout doucement : « Parfois ils ne gagnent pas ».
Je la regarde, sous le choc, durant quelques minutes, luttant pour trouver une réponse. Je sentais tout le poids de la responsabilité tenir aux mots qui allaient suivre. Est-ce que je hausse ma voix de deux octaves et ment? Ou bien est-ce que je lui parler comme à une adulte? Le terrain neutre ne me donnait aucune réponse.
« Parfois, les gentils perdent parce qu’ils oublient d’être gentils », finis-je par lui dire, « Comme lorsque Spiderman perd ses pouvoirs parce qu’il a été égoïste et arrête d’aider les gens. Quand les gentils se rappellent d’être gentils, ils gagnent toujours. »
C’était un mensonge, mais c’était le mieux que je pouvais faire. Les enfants ont besoin d’espoir après tout.
Cette voix dans ma tête m’admoneste toujours d’avoir menti à une petite fille pourtant.

___
EDIT :
source

_________________
What price can you put on your dreams?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petervbrett.forumactif.com
Layne
dama'ting


Messages : 677
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 37
Localisation : casting the bones

MessageSujet: Re: Décembre 2004 : les gentils ne gagnent pas toujours   Lun 26 Oct 2009 - 17:19

Trop mignon!!! violetheart
J'ai trop rigolé quand il dit "comme ma femme me le fait remarquer, j’espère que je n’aurais jamais de fille, car je serais certainement embobiné autour de son petit doigt aussi tôt qu’elle pourra parler" ! Il est maintenant fan de sa Cassie!

C'est marrant parceque, moi aussi, j'ai toujours trouvé débile que les gens parlent aux enfants, 2 octaves plus dort comme dit Peat, mais surtout en articulant bien chaque syllabe et en regardant l'enfant comme s'il risquait de fondre en parlant... On ne parle pas à un enfant comme à un adulte, certes, mais pas besoin de lui faire croire qu'il est complètement neuneu...

Cette petite fille du metro est incroyablement mûre et lucide - comme la plupart des enfants quand un adulte les laissent parler. Elle doit avoir -10 ans aujourd'hui et se souvenir qu'un monsieur un jour lui a appris qu'il faut toujours être gentil pour gagner et survivre!

_________________
Our words take the shape of our secrets
Silent vows, violently crushed
Still our minds to be open, still our heads hang low
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pumpkinlayne.wordpress.com/
 
Décembre 2004 : les gentils ne gagnent pas toujours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le classique vu par les gentils
» Cérémonie du 14 juillet 2004
» Ephéméride du 1er Décembre
» Ephéméride du 5 Décembre
» Ephéméride du 6 Décembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Peter V. Brett :: Cul-de-Sac : le coin de Peat :: La petite fenêtre dans son crâne-
Sauter vers: