Peter V. Brett

Le lieu de rencontre de tous les lecteurs francophones du génial Peter V. Brett, auteur de l'Homme Rune
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Critiques de livres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Layne
dama'ting


Messages : 677
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 37
Localisation : casting the bones

MessageSujet: Critiques de livres   Jeu 22 Oct 2009 - 14:38

Mettez ici les avis des livres que vous lisez.

Récapitulatif :



L'Ange de la Nuit - Brent Weeks : Layne

Capture - Kelley Armstrong : Gwenescence

Douze, 12 - Jasper Kent : Gwenescence

Les Dragons de Sa Majesté, T. 1 de Téméraire - Naomi Novik : Gwenescence

Les Flèches de la Reine, T. 1 du Cycle des Hérauts de Valdemar - Mercedes Lackey
: Gwenescence

Kushiel, La Marque Tome 1 - Jacqueline Carey : Gwenescence

Mercy Thompson Tome 1, L'Appel de la Lune - Patricia Briggs : Gwenescence

Mercy Thompson Tome 2, Les Liens du Sang - Patricia Briggs : Gwenescence

Mercy Thompson Tome 3, Le Baiser du Fer - Patricia Briggs : Gwenescence

Millenium - Stieg Larsson : Gwenescence

Morsure - Kelley Armstrong : Gwenescence

Le Nom du Vent - Patrick Rothfuss : Layne

Rachel Morgan - Kim Harrison : Gwenescence

Succubus Blues - Richelle Mead : Gwenescence

The Vampire Diaries - LJ Smith : Layne

Witchling, Les Soeurs de la Lune, tome 1 - Yasmine Galenorn : Gwenescence


Dernière édition par Layne le Mar 10 Nov 2009 - 12:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pumpkinlayne.wordpress.com/
Layne
dama'ting


Messages : 677
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 37
Localisation : casting the bones

MessageSujet: Re: Critiques de livres   Jeu 22 Oct 2009 - 14:40

The Vampire Diaries - LJ Smith
1 : The Awakening
2 : The Struggle


Une jeune fille de 17 ans, orpheline et populaire dans son lycée, rencontre un nouvel élève mystérieux et qui, contrairement aux autres garçons, parait ne pas faire attention à elle.
Stefan Salvatore est un vampire, depuis la Renaissance italienne. L'amour de sa vie, Katherine, qui l'a "transformé", s'est tué car elle était tiraillée entre Stefan et son frère Damon, lui aussi devenu vampire par la jeune-femme mais mauvais et manipulateur. Les 2 frères, que tout oppose, sont restés ennemis au fil des siècles.
Dans une petite ville américaine où il souhaite s'adapter aux humains, Stefan rencontre Elena, portrait craché de son ancien et unique amour...

On pourrait croire que c'est un copier-coller de Twilight mais en fait non! The Vampire Diaries, publié en 1991, a en partie (et entre autres) inspiré Twilight, mais c'est beaucoup moins accrocheur et moins bien développé (surtout niveau atmosphère comme l'a dit Ophi)
J'ai quand même bien aimé mais je trouve que les tomes sont extrêmement courts, et le tout passe très vite. Certains personnages sont très sympathiques.
Il fait partie des livres pour ados, plaisants et agréables mais pas assez développés.



The Vampire Diaries - LJ Smith
3 : The Fury
4 : Dark Reunion


Le 3eme tome était normalement la fin de la trilogie des Vampire Diaries sauf que, les fans ayant réclamé d'en savoir plus, Smith écrit un 4eme tome et le sort dans la foulée (en 1991)

The Fury est une belle fin, on connait la grande force qui régit le mal autour de nos héros, et - ce que j'ai beaucoup aimé - on va un peu plus en profondeur des personnages (surtout Bonnie et Damon lov) Une fin qui m'aurait convenu, sauf que j'avais le 4 à la suite et que la curiosité m'a incité à continuer.

Dark Reunion reprend 6 mois après les évènements précédents. L'univers est sombre (et romantique, comme dirait Bonnie) et de nouvelles créatures apparaissent, de nouveaux pouvoirs sont en jeu. L'histoire est tout aussi passionnante jusqu'à la fin où le happy end est un peu trop... joyeux.

Bref, The Vampire Diaries est une bonne série, divertissante, pas aussi addictive que des plus récentes (genre Twilight, personne ne s'en doutait) mais agréable. Je lirais peut-être la suite qui vient tout juste de sortir (écrit 15 ans plus tard mais l'histoire ne doit ressentir aucun écart chronologique)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pumpkinlayne.wordpress.com/
Layne
dama'ting


Messages : 677
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 37
Localisation : casting the bones

MessageSujet: Re: Critiques de livres   Jeu 22 Oct 2009 - 14:43

The Name Of The Wind (Le Nom du Vent) - Patrick Rothfuss

Ce premier roman est en passe de devenir un livre culte (dans le rang du Seigneur des Anneaux!)
L'ecriture est riche, captivante, drôle (tant de cynismes et de sarcasme!) On vit vraiment avec Kvothe, j'ai eu l'impression de faire partie de ses auditeurs (ils sont 2, sont assistant Bast, et Chronicler le scribe) et j'en redemandais! On frémit, on rit, on pleure...
J'ai beaucoup aimé le fait que les situations sont très réelles, il y a toujours un petit contre-temps du au hasard qui empêche telle ou telle chose, les dialogues sont très humains, tous les moindres petits détails sont là, ce qui nous fait visualiser encore mieux chaque scène. Pat Rothfuss parle aussi beaucoup de la musique de Kvothe, il ne peut pas vivre sans, il a donc pris soin d'ecrire de véritables chansons qui sont décrites au coeur de l'histoire et dont il a mis certaines paroles.

Bref, une très belle histoire qui restera longtemps dans mon coeur.
Je le relirais avec plaisir avant la sortie du tome 2!

Ma note : Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pumpkinlayne.wordpress.com/
Layne
dama'ting


Messages : 677
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 37
Localisation : casting the bones

MessageSujet: Re: Critiques de livres   Jeu 22 Oct 2009 - 14:51

The Night Angel trilogy (L'Ange de la Nuit)- Brent Weeks

1. The Way of Shadow's (La Voie des Ombres)
Oh my GOD!!!
J'ai adoré ce 1er tome! Je comprends que Stéphane Marsan se soit excité pour que Bragelonne le publie rapidement! Cette trilogie est en passe de devenir ma révélation de l'année
L'histoire est passionnante, très très bien écrite, pas de fioritures mais une grande recherche au niveau psychologie des personnages (que j'aime les personnages torturés qui pensent tout le temps et se prennent la tête!) et du développement du fond. On peut se perdre un peu avec les nombreux personnages et surtout le monde développé ici (qui fait vaguement penser à l'EDV mais je pense que s'est plutôt inspiré de J.R.R. Martin et de Tolkien et de Scott Card avec un soupçon de littérature ancienne style Shakespeare ou Dickens) mais à force on s'y fait.


2. Shadow's Edge (Le Choix des Ombres)
J'aime décidément de plus en plus cette trilogie!!! Le 2eme tome est encore plus fort, plus d'emotions, plus de dilemmes, plus de cynisme, plus de batailles, plus de trash.
Kylar est en train de devenir un de mes personnages cultes!
De nouveaux personnages arrivent, ceux qui sont passés en coup de vent dans le 1 sont plus développés, dont Vi qui est géniale avec ses pensées qui se barrent dans tous les sens (elle est trop drôle!), sa forte personnalité et sa force physique. Dommage qu'on ne voit pas beaucoup Momma K, par contre...

Et la fin OMG!!!!!!
Spoiler:
 


3. Beyond the Shadows (Au-delà des ombres)
La première partie de ce dernier tome est un peu lente, la guerre qui se met en place, certains personnages découvrent la vérité (que nous savions déjà) et j'ai eu un petit peu de mal à avancer bien que je ne m'ennuyais pas à lire. A partir du milieu, l'action repart de plus belle, et le dénouement est proche!
Les personnages sont tout aussi attachants et intéressants, l'humour est toujours là, un peu plus de violence et cadavres décomposés ici mais c'est très bien écrit, beau, palpitant... La fin laisse présager une éventuelle suite dans quelques années, espérons qu'on en aura une et bientôt!


Mon avis global sur la trilogie
J'ai été complètement hypnotisée par cette histoire! L'intrigue est rudement bien menée, on ne s'ennuie jamais, on rigole beaucoup, on pleure (façon de parler...) parfois, et on a la gorge serrée très souvent!
Beaucoup d'inspirations avec de grands auteurs et cycles fantasy (entre autres Le Trône de Fer, Harry Potter, et même Fiona McIntosh surtout Percheron! Very Happy )
J'aime beaucoup le style de Brent Weeks, efficace, cynique et beau.
The Night Angel rentre désormais parmi mes livres cultes et mes références!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pumpkinlayne.wordpress.com/
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de livres   Jeu 29 Oct 2009 - 4:45

L'Appel de la Lune, Mercy Thompson Tome 1 - Patricia Briggs

Nombre de pages : 374

Histoire :

Mercy Thompson n’est pas une fille des plus banales.

Mécanicienne dans le Montana, c’est une dure à cuire qui n’hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte.

Mais ce n’est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d’une bande de loups-garous, le minibus qu’elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage.

Au coeur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d’enlèvement...

Mon avis :

Un petit bijou du type bit-lit, genre auquel, décidément, je fais honneur ces temps ci!
Patricia Briggs crée un monde fantastique mais crédible, où loups-garous, gremlins, trolls et autres vampires se côtoient avec les humains. Dans ce premier tome, elle pose les bases de cet univers sans longueurs en maintenant l’attention du lecteur grâce à une intrigue efficace et bien rythmée et un ton non dénué d’humour.
Les loups-garous sont aussi particulièrement intéressants, ni complètement loups, ni complètement humains, ils possèdent les qualités et les défauts de ces deux races, sur deux ou quatre pattes, avec une équation qui rend chaque individu unique. L’auteur décrit d’ailleurs l’organisation de leur société avec beaucoup de subtilité.
C'est ce qui m'a d'ailleurs permis d'accrocher immédiatement, on entre directement dans le vif du sujet, sans fioritures et on ne reprend pas haleine avant la fin de ce livre tant la façon de vivre des loups garous fascine par ce qu'ils ont de séduisant et complexe...

Ma note : Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de livres   Jeu 29 Oct 2009 - 4:48

Kushiel, La Marque Tome 1 - Jacqueline Carey

Nombre de pages : 782

L'histoire :

La Marque raconte l’histoire de Phèdre une petite fille vendue par sa mère et destinée à servir Nahamaa, la déesse de l’amour, dans l’une des 13 maisons représentant les différents plaisirs sexuels. Malgré cela, Phèdre n’est pas comme les autres petites-filles de son âge ; elle a une singularité : c’est une anguisette. On peut le distinguer grâce à l’un de ses yeux qui possède une tâche rouge, une tâche de sang la désignant comme étant l’élue de Kushiel, l’ange du châtiment. Ce signe distinctif l’amènera à être rachetée par un mystérieux personnage de la noblesse avec qui de profonds liens se noueront au fil des années. Elle deviendra donc Phèdre nó Delaunay, une belle et intelligente jeune femme, experte en espionnage et ayant comme particularité d’être une courtisane dont le penchant vers le masochisme remporte un franc succès !

Mon avis :

Eh ben!!!!

Cette saga compte déjà 6 tomes aux Etats-Unis. J. Carey mène de main de maître des intrigues politiques dans un royaume à la théologie complexe. Elle réinvente la religion dans un monde parallèle au nôtre, un peu style Renaissance, et nous fait passer des moments de suspense à des moments émouvants. Une oeuvre géniale et, glisserai-je que j'aimerai être capable d'en faire autant!!!
De plus, l'auteure réinvente la fantasy à sa façon puisqu'au lieu de magie à proprement parler, on parle plus de symbolisme et de rituels cabals. Il s'agit d'une sorte de fresque historique, comme le dit J. Carey, « Un roman historique contant une histoire qui n’a jamais eu lieu »!
Kushiel est également une fantasy "érotique" et ce n'est pas un hasard puisque toute la culture du royaume que J. Carey nous décrit est basée sur les principes du plaisir. Par contre, âmes sensibles, s'abstenir, certains passages peuvent heurter quelques sensibilités mais si on passe outre cela, on passe un très grand moment!!

Ma note : Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


Dernière édition par Gwenescence le Jeu 29 Oct 2009 - 4:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de livres   Jeu 29 Oct 2009 - 4:51

Rachel Morgan - Kim Harrison

Nombre de pages : environ 530 pour chaque tome

Histoires :

Tome 1 : Sorcière pour l'Echaffaud
Sexy, chasseuse et... sorcière ! Rachel Morgan est une jeune trentenaire comme les autres... mais il ne faut pas se fier aux apparences : c'est une sorcière ! Elle a mis ses sortilèges au service des flics de Cincinnati car vampires, garous, fées et autres créatures de la nuit ont fait leur coming out ! Mais tout ça, c'est fini. Après sept ans passés à traquer les criminels qui se cachent parmi les êtres magiques, Rachel Morgan démissionne et lance sa propre agence. Le seul problème, c'est que personne n'est censé quitter cette police très spéciale, et Rachel se retrouve illico traquée par des tueurs munis d'un bel assortiment de malédictions bien vicieuses. Le seul moyen de s'en sortir ? S'associer avec une vampire envoûtante et pour le moins inquiétante... et faire tomber le baron de la drogue local. Mais question danger, c'est passer de Charybde en Scylla...

Tome 2 : Le Bon, La Brute et le Mort-Vivant
Rachel Morgan est sexy, indépendante… et sorcière !
Elle gagne sa vie comme chasseuse de prime dans les allées sombres du Cloaque, la banlieue glauque de Cincinnati, et y débusque les créatures de la nuit qui enfreignent les lois. Les vamps et les garous ne lui font pas peur, et elle peut même s’en tirer contre un ou deux démons.
Sa mission se complique quand un mystérieux tueur en série se met à semer les cadavres sur son passage. Et pas n’importe quels cadavres : des spécialistes de la plus redoutable des magies noires… Affronter un mal ancien et implacable n’est pas un jeu d’enfants, et cette fois, Rachel aura de la chance si elle s’en tire sans y laisser sa peau... ni son âme.

Tome 3 : Sorcière Blanche, Coeur Noir
Il n'y pas à Cincinnati de sorcière plus sexy, dure à cuire et tarée que Rachel Morgan. La chasseuse de primes a déjà mis en péril à maintes reprises sa vie amoureuse, et même son âme, pour expédier les créatures de la nuit derrière les barreaux... Et dans le privé, elle fait de son mieux pour repousser les avances de son associée buveuse de sang.
Mais dans le milieu la guerre fait rage, et il est temps pour Rachel de prendre position. D'autant qu'elle a largement contribué à mettre l'ex parrain de la ville sous les verrous non sans avoir passé un accord avec un puissant démon. Accord qui pourrait lui coûter une éternité de souffrances et beaucoup d'autres choses particulièrement dégradantes... Et justement, voici son sombre " maître " qui vient chercher sa récompense...

Mon avis :

Lol, ce ne serait pas juste de parler de ce troisième tome sans parler des deux premiers que j'avais passés à la trappe...
Une Sorcière pour l'Echaffaud est le tome 1 et Le Bon, la Brute et le Mort Vivant, le tome 2 de cette saga et ma foi, je n'exagère sans doute pas si je dis que c'est l'une des meilleures séries de ce genre que j'ai pu lire jusqu'à maintenant, et il y en a eu quelques unes, c'est moi qui vous le dis!
Pour faire simple, on peut affirmer que Rachel Morgan est un petit mélange des séries Buffy et Charmed, sans conteste une héroïne très attachante mais en fait, Kim Harrison nous donne beaucoup plus que ça!! Elle réinvente complètement le monde magique tel qu'on le connaît avec des rituels et des coutumes interespèces assez fascinantes! Et elle dépeint tout cela avec un humour mordant, sans fioritures!
Et je peux d'hors et déjà dire que je suis tombée amoureuse de l'un des personnages... Rhaaalala... Kisten!!!! *Soupir*
Bref, une lecture très distrayante!

Ma note : Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de livres   Jeu 29 Oct 2009 - 4:54

Witchling, Les Soeurs de la Lune, tome 1 - Yasmine Galenorn

Nombre de pages : 350

L'histoire et mon avis :

En fait, Witchling est le premier tome d’une série de romans, Les soeurs de la Lune. Le livre se range dans le genre bit-lit melangée à de la chick-lit.
Lol, alors j'avais aucune idée de ce que ces deux termes signifiaient avant de lire ce bouquin... Déjà les deux sont écrits par des femmes pour des femmes (en général sauf exceptions), mais l’un des genres est tout de même moins pire que l’autre.
La bit-lit c’est plutôt genre Buffy. En gros, on prend la vie de tous les jours, on y insère des événements surnaturels genre Urban Fantasy, voire Fantastique. Twilight et la série de Kim Harrison critiquée plus haut en font partie.
La chick-lit par contre, c’est genre Sex and the City. Je ne le savais pas. Si je l’avais su, je n’aurais sans doute pas lu… Cette daube!

C’est donc l’histoire de trois soeurs, moitié humaines, moitié fées. Chaque tome est vu à la première personne par une des soeurs. Nous commençons avec la sorcière, qui rate ses sorts. Apres ce sera la chatte-garou qui se change en chaton, puis la vampire dépressive qui fréquente les réunions du style "Vampires anonymes". En fait, le sang humain qu’elles ont dans les veine les empêche d’avoir des pouvoirs efficaces. Et pourtant elles sont agent-secrètes pour la CIA de l’Outremonde (le pays des fées). Et quand un fée se fait tuer, et que des démons essaient de détruire la terre, elles sont en première ligne.
Dit comme ca, ca paraît pas trop mal. L’idée n’est pas forcément très originale, mais généralement efficace. L’idée du demi-sang est bien trouvée, les trois soeurs, même si ca fait un peu Charmed ont de quoi tenir un livre. Et puis on en apprend peu à peu sur l’Outremonde, qui se révele assez intéressant.
Le style est correct, mais réellement sans plus. Les remarques de l’héroïne sont un peu lourdes. Mais encore ce n’est pas la le pire. Non, le pire, c’est le coté chick-lit. Bien sûr l’héroïne rate son sort et se trouve nue, révelant son bonnet E (attention !) à toute la clientèle de sa boutique qui pourra attester auprès des voisins que ses seins, c’est pas des faux. Bien sûr, elle va crapahuter en foret en minijupe et talons aiguilles. Bien sûr au retour d’un combat, elle s’arrête au magasin de lingerie pour acheter un bustier qui met en valeur ses seins. Youpiii.
On ajoute qu’elle a le feu aux fesses, trois soupirants dans le bouquin, et elle s’en fait deux, dont un mec renard avec des phrases aussi glamours que « Oh oui ! Prends moi par devant ou par derrière, pas besoin de douceur ! ». Bien évidemment, on a droit à la description très vulgaire dont on se serait volontiers passé.

Vous aurez donc compris que pour moi : pas question d'acheter le deuxième tome, je me suis même dépêchée de revendre le premier, lol!

Ma note : Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de livres   Jeu 29 Oct 2009 - 4:56

Morsure - Kelley Armstrong

Nombre de pages : 430

Histoire :

Élena, jolie jeune femme, mène une petite vie normale à Toronto... Enfin, si l’on oublie ses régulières transformations en loup-garou. Or, quand la Meute l'appelle à l'aide, elle se retrouve forcée de les rejoindre pour lui apporter son aide, se retrouvant confrontée à cette part d'elle même qu'elle refoule tant... Ce lui est d'autant plus difficile que, mordue il y a une décennie par son ancien fiancé – toujours aussi attirant – elle est l'unique louve-garou. Pourtant, il va bien lui falloir se mettre à l'action pour sauver les membres de la meute confrontés aux nouveaux loups-garous psychopathes qui menacent leur territoire et leur vie.

Mon avis :

Dans la lignée des bit-lit (je continue sur ma lancée, lol), j'ai pris beaucoup de plaisir à lire cette histoire qui m'a séduite à plus d'un titre...
Elena, narratrice de l'histoire dont elle est le personnage central, est une jeune femme particulièrement attachante avec ses peurs, ses doutes, ses colères, et aussi son foutu caractère. Mais pour se faire respecter dans une meute, difficile de jouer les gentilles ! Tout de suite, on se met dans sa peau et on partage avec elle ses états d'âme. Le ton du récit est enlevé, l'humour très présent même dans les moments de suspense, et certains dialogues sont assez tordants.
L'univers des loups-garous, pour le moins atypique, est tellement bien présenté que l'on s'y croirait et que leur mode de vie nous semble tout-à-fait normal. L'auteur, on le sent, a travaillé son écriture en conséquence, et même lorsque les personnages sont sous leur forme humaine, le vocabulaire employé fait référence au monde canin. Enfin, il y a l'intrigue et les nombreux rebondissements de l'histoire qui imposent un rythme plutôt soutenu et tiennent le lecteur en haleine.

J'allais oublier de parler du charismatique Clayton... mais je préfère vous laisser le découvrir, vous m'en direz des nouvelles !

Bref, un roman dans la lignée de l'Appel de la Lune mais aussi complètement différent dans sa manière d'interpréter le même monde : celui des lycanthropes que nous aimons tant! J'ai totalement adhéré!

Ma note : Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de livres   Jeu 29 Oct 2009 - 4:57

Succubus Blues - Richelle Mead

Nombre de pages : 379

Histoire :

Georgina Kincaid est un succube. Elle se nourrit de l’énergie vitale des mortels dont son patron veut les âmes. Sinon, elle travaille aussi dans une petite librairie de Seattle. Mieux encore : son auteur préféré, Seth Mortensen, vient y faire une séance de dédicace. Mais quand son arrivée coïncide avec le meurtre ou l’agression de plusieurs immortels (vampires, démons, anges...), Georgina se retrouve en plein milieu d’une situation non seulement gênante, mais également périlleuse...

Mon avis :

Un énième du genre bit-lit, lol, mais je ne le fais même pas exprès!! Celui-ci sort d’ailleurs un peu de l’ordinaire puisque son auteure Richelle Mead utilise des créatures bibliques comme des anges, des démons et même des nephilim avec bien évidemment au milieu un succube, des vampires et des libraires !
Pourtant, je vais peut-être me la jouer un peu violente dans cette critique mais paradoxalement, il y a énormément de choses qui ne me plaisent pas dans ce bouquin, et pourtant, ben j'ai passé un joli moment...
Plus original dans l’idée, mais nettement moins fouillé et construit que Mercy Thompson, Succubus Blues s’inscrit dans un cadre assez étrange qui associe romance impossible à l’eau de rose (tendance collection “Harlequin” en légèrement plus hot) et univers fantastique à la mode fantasy urbaine.
Arrivé au deux tiers de l’histoire, le moins futé d'entre nous aura compris qui est le coupable. Et encore, coupable mais pas méchant car, de méchant, on n’est même pas certain qu’il y en ait un dans ce bouquin.
À part ça, on accompagne le succube Georgina Kincaid confronté aux emmerdements de la vie courante : aller au boulot, se faire un petit concert, se choisir la bonne robe, recharger ses batteries démoniaques en aspirant l’énergie sexuelle d’un humain lambda, mais aussi monter une étagère Ikea, aller voir un match de hockey, se bourrer la gueule et se vautrer la tête dans les toilettes, fréquenter un mec sans coucher avec lui, etc,.
Passés ces détails et nœud central du suspense, il y a aussi la traque du malfaisant qui liquide quelques potes et que les patrons de la zone n’arrivent pas à choper (mais la petite Georgina, c’est autre chose !).
En y réfléchissant bien, Succubus Blues est une suite d’impossibilités qui parviennent étrangement à tenir debout. En utilisant principalement les séquences de dialogues, l'auteure intéresse son lecteur et ne le perd pas en route grâce à la belle vitalité de son style.
Bonne idée pas assez exploitée, qui aurait pu durcir et élever le niveau du roman, les trop rares flashbacks sur le passé du succube. Très réussis, ils permettent de mieux comprendre Georgina (quoiqu’en y réfléchissant bien...). Les références bibliques visant à expliquer le contexte mythologique de l’intrigue sont aussi intéressantes, originales, mais restent un peu superficielles. Etant passionnée d'Histoire et de mythologie en tous genres, j'aurai voulu en savoir plus.
Mais je ne vais pas être trop méchante : Succubus Blues détend l’esprit et les neurones en totale synergie avec une envie pressante de ne pas se fatiguer le cerveau (je l'ai terminé dans le train au retour de Paris, c'est dire!).

Qui sait si je me laisserai jamais aller à lire le second tome de cette série?

Ma note : Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 1/2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de livres   Jeu 29 Oct 2009 - 4:59

Trilogie Millenium - Stieg Larsson

- Les Hommes qui n'aimaient pas les Femmes

Nombre de pages: 575

Histoire :

Contraint d'abandonner son poste de rédacteur pour avoir diffamé un requin de la finance, Mikaël Blomkvist est bientôt associé à Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et fouineuse, pour travailler avec Henrik Vanger, un industriel désireux de faire la lumière sur la disparition, vieille de quarante ans, de sa petite nièce...

Mon avis :

Ce n’est pas un polar comme les autres, c'est même assez spécial dans la linéarité de l'écriture et de l'intrigue.
En effet, l’écriture minutieuse, voire lente, de Stieg Larsson prend le temps de nous présenter l’action et les personnages à l’aide d’une foule de détails, d’anecdotes, d’aventures parallèles et de descriptions qui, chez un autre, nous auraient fait lâcher ce pavé bien avant sa moitié. Car l’intrigue, à proprement parler, ne décolle qu’autour de la page 300, là où la plupart des romans policiers s’achèvent.
Mais ce non rythme qui tempère toute la première partie du livre parvient tout de même à nous accrocher, en instaurant de manière très progressive une ambiance oppressante et malsaine qui fait naître chez le lecteur un attachement très fort pour ce récit. L’extraordinaire épaisseur des personnages, mais aussi la précision et la profondeur de tout le décor et du passé, jouent pour beaucoup dans cette impression de familiarité qui place le lecteur au coeur des événements.
Il n’y a pas que l’enquête qui compte, pendant ce temps la vie des protagonistes continue, et Stieg Larsson nous raconte ces vies avec un talent de conteur remarquable.
Et puis le rythme s’accélère, d’abord de manière imperceptible. L’intrigue dégénère au-delà de nos craintes : ce que l’on croyait trouble s’avère d’une noirceur abominable, ce que l’on croyait suspect s’avère diabolique. Et le rythme s’accélère encore, les pièces du puzzle s’emboîtent, s’entrechoquent, explosent.
Au final : l'envie d'ouvrir le tome 2.


- La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette

Nombre de pages : 653

Histoire :

Tandis que Lisbeth coule aux caraïbes des journées supposées tranquilles, Mikael Blomkvist, réhabilité, victorieux, est prêt à lancer un numéro spécial de Millénium sur un thème dérangeant : une sombre histoire de prostituées exportées d'un pays de l'Est. Alors que Mikael aimerait revoir Lisbeth, celle-ci croise son chemin d'une façon inattendue : un soir, dans une rue de Stockholm, il la voit échapper de peu à une agression manifestement très planifiée.

Mon avis :

Une fois encore, Stieg Larsson pond un récit extrêmement long par rapport aux canons du genre, et atteint les 650 pages. Et on les sent passer!
Bien sur, son écriture précise est toujours d’une densité incroyable mais on s'ennuie un peu à la longue. L'intérêt de la lecture est moins présent ici que dans le premier tome car même si l'intrigue est toujours aussi poussée et intéressante, l'action se fait plus rare.
Néanmoins, Larsson continue de mettre en scène des personnages d’une grande épaisseur, finissant par les rendre totalement vivants sous nos yeux. Cette histoire nous entraîne dans une Suède interlope, violente et inquiétante, dans laquelle tueurs, pervers, espions, fonctionnaires véreux et fantômes du passé se mêlent mystérieusement. Coup de génie de Larsson : avoir su intégrer ses héros, et particulièrement la mystérieuse Lisbeth Salander, au coeur de l’intrigue en les impliquant directement dans les événements. Les seconds rôles du tome 1, ainsi que certaines informations sans réel intérêt à l’époque, s’invitent soudain au premier plan pour donner naissance à une intrigue prenante et très noire, à la construction surprenante : quatre enquêtes parallèles, et deux héros, Salander et Blomkvist, qui ne se croisent jamais.
Sur ce tome, si on a du mal à accrocher à cause du manque d'action, on accroche néanmoins grâce à la puissance de l'intrigue et à la richesse des personnages qui restent fascinants...


- La Reine dans le Palais des Courants d'air

Nombre de pages : 711

Histoire :

Le lecteur du deuxième tome l'espérait, son rêve est exaucé : au début du troisième, Lisbeth n'est pas morte. Ce n'est cependant pas une raison pour crier victoire. Soyons réalistes : très mal en point, Lisbeth va rester coincée des semaines dans une chambre d'hôpital, dans l'incapacité physique de bouger et d'agir. Coincée, elle l'est d'autant plus que pèsent sur elles diverses accusations qui la font isoler par la police.
Un ennui de taille : Zalachenko, c'est-à-dire son père qui la hait et qu'elle a frappé à coups de hache, se trouve dans le même hôpital, un peu en meilleur état qu'elle... Et, soyons réalistes encore : il n'y a aucune raison pour que les activités souterraines de quelques renégats de la Sûreté ne continuent pas et que, pour rester cachés, ces gens de l'ombre n'aient pas intérêt à éliminer ceux qui les gênent ou qui en savent trop.
Côté forces du bien, on peut compter sur Mikael Blomkvist, qui d'une part aime beaucoup Lisbeth mais ne peut pas la rencontrer, et d'autre part commence à concocter un sacré scoop sur les secrets d'Etat qui pourrait par la même occasion blanchir à jamais Lisbeth et l'autoriser à vivre en paix avec elle-même. Mikael peut certainement compter sur l'aide d'Armanskij, reste à savoir s'il peut encore faire confiance à Erika Berger, passée maintenant rédac chef chez la grosse concurrence...

Mon avis :

Larsson excelle toujours dans les titres à rallonge à la signification mystérieuse. Alors que le deuxième volume était indépendant du premier, celui-ci reprend l’intrigue là où elle s’était (brutalement) arrêtée à la fin du précédent.
Et immédiatement, on s’y attend désormais, sans multiplier les rebondissements, sans tirer sur les ficelles habituelles du polar, l’auteur achève sa trilogie par un nouveau coup de maître du roman policier.
Les personnages sont toujours creusés de manière à ce que l’on ait l’impression de les connaître depuis toujours et les rouages de l’intrigue sont bien huilés. Quant à la tension, elle sue de chacune des phrases du roman.
Ce tome flirte cette fois avec le roman d’espionnage. Super Blomkvist et Salander doivent lutter contre l’ennemi le plus insaisissable et le plus puissant qu’ils n’aient jamais affronté : les services secrets suédois. Le prétexte parfait pour nous livrer une intrigue intelligente, parfaitement documentée, dans laquelle l’aspect quotidien de l’enquête s’avère aussi passionnant que l’enquête elle-même.
Chez Larsson, les héros n’échappent pas aux balles, passent trois mois à l’hôpital s’il le faut. C'est ce qui fait la richesse de ses personnages et même de son écriture.
C'est là dessus que se termine le troisième et dernier tome...

Ma note d'ensemble : Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 1/2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de livres   Jeu 29 Oct 2009 - 5:00

Douze, 12 - Jasper Kent

Nombre de pages : 476

L'Histoire :

Le capitaine Alexeï Ivanovitch Danilov a depuis longtemps oublié les créatures légendaires qui le terrifiaient quand il était enfant.
En cet automne 1812, il fait face à un ennemi bien plus tangible : la Grande Armée de Napoléon Bonaparte.
Les villes sont tombées les unes après les autres devant l'avancée des Français ; à présent, seul un miracle pourrait les empêcher de prendre Moscou. En désespoir de cause, Alexeï et ses camarades font appel à un groupe de douze mercenaires venus du fin fond de l'Europe chrétienne, les Opritchniki. Ils prétendent pouvoir renverser le cours de la guerre.
Les Russes n y voient que vantardises; ils ont pourtant tôt fait de découvrir que les douze sont capables de tenir leurs promesses. Devant de telles prouesses, Alexeï se remémore les contes de son enfance et commence à comprendre la véritable et horrible nature de ces douze étrangers...

Mon avis :

Eh bien contrairement à la plupart des critiques que j'ai pu lire au sujet de ce roman... Je n'ai pas du tout accroché, à mon grand dam puisque l'histoire se passe à l'époque napoléonienne du côté russe, période de l'Histoire que j'adore d'ordinaire...
Que s'est-il passé? Je me le demande...

Peut-être ce cliché vampirique qui m'a irritée car après tout, quand on lit la quatrième de couverture, on est en droit de s'attendre à pire qu'une bande de douze vampires venus aider à sauver la Russie de l'envahisseur mais également assoiffés de sang et sans aucun scrupules, image copiée collée de la plupart des romans et films que l'on a pu jusque là voir sur ces créatures!
De même, l'écriture à la première personne ne m'a pas le moins du monde séduite et je me suis surprise à compter les pages avant la fin du roman...

Bref, une grosse déception en ce qui me concerne!

Ma note : Like a Star @ heaven 1/2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de livres   Jeu 29 Oct 2009 - 5:02

Les Liens du Sang, Mercy Thompson Tome 2 - Patricia Briggs

Nombre de pages : 415

L'Histoire :

"Grâce à la science, les bûchers de sorcières, ordalies et autres lynchages publics appartiennent au passé. En contrepartie, le citoyen modèle, rationnel et respectueux de la loi, n'a pas à s'inquiéter des créatures qui errent dans la nuit. Je voudrais parfois être l'un de ces citoyens modèles..." La mécanicienne auto Mercedes Thompson a des amis un peu partout... y compris dans des tombeaux. Et elle doit une faveur à l'un d'entre eux. Pouvant changer de forme à volonté, elle accepte de prêter main-forte à son ami vampire Stefan pour remettre un message à un autre mort-vivant. Mais ce vampire inconnu est loin d'être ordinaire... tout comme le démon qui le possède.

Mon avis :

Encore une belle perle de la romancière Patricia Briggs qui nous est offerte!
Ce second tome est un pur moment de bonheur. Le premier livre était surtout centré sur les loups garous et leur univers. Dans celui ci, Patricia Briggs nous plonge principalement dans l'univers des vampires. On comprend mieux comment marche l'essaim, et la psychologie des vampires. Et c'est un délice !
L'auteur n'oublie pas pour autant nos amis les loups garous, ils ont largement leur part dans l'action et on ne va surement pas s'en plaindre.
Mercy est toujours égale à elle-même : un humour toujours aussi décapant qui provoque un éclat de rire au moins une page sur deux!....

Bref ce deuxième tome est une réussite qui donne envie de pouvoir lire le troisième rapidement dont un extrait nous est donné à la fin des "Liens du Sang", surtout que d'après le titre, cette fois, Patricia Briggs doit nous emmener dans l'univers des faes. L'auteur réussit à merveille a nous aspirer dans son monde... On ne demande qu'à continuer l'aventure avec elle!

Ma note : Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de livres   Jeu 29 Oct 2009 - 5:03

Capture - Kelley Armstrong

Résumé :

Elena Michaels est une femme recherchée.
Elle n'a pourtant rien fait de mal. Enfin, pas récemment. Mais il y a dix ans, son amant l'a changée en loup-garou. La seule femme loup-garou au monde, en vérité. Et aujourd'hui, alors qu'elle parvient enfin à l'accepter, un groupe de scientifiques apprend son existence. Ils la pourchassent et elle s'apprête à foncer droit dans leur piège. Mais c'est sans compter sur la famille adoptive d'Elena, la Meute, qui ne reculera devant rien pour la retrouver.
Et sans compter non plus sur Elena elle-même, ce qui est une grossière erreur...

Mon avis :

Kelley Armstrong continue sans peine les aventures de la belle Elena.
Pas de temps mort. L’héroïne est la même, mais elle a vieilli et son expérience l’a forgée.
Le premier roman « Morsure », nous emmenait dans une chasse à l’homme au travers des bois, de l’univers préféré des loups-garous. Elena, objet des convoitises entre les hommes-loups, se transformait en chef de meute pour anéantir un cabot (un loup-garou errant).

Ici, sans nous contraindre à lire le premier volume des aventures d’Elena, sans nous inonder dans des flash-back interminables et indigestes, Kelley Armstrong nous dépeint une Elena évoluée, enrichie par l'expérience, ayant enfin accepté sa nature de loup-garou mais également la relation conflictuelle qu'elle entretient avec l'homme qu'elle aime, son amant, le beau Clay! (et dont je suis tombée amoureuse! )
Ainsi, Kelley Armstrong nous emmène dans ce roman où les proies se transforment en chasseurs et les chasseurs en proies.
Les scientifiques apprendront à leurs dépens que l’on ne dompte pas ce qui est indomptable.
Nous faisons également la connaissance de plusieurs personnages, tous plus charismatiques les uns que les autres, dont la jeune sorcière, Paige Winterbourne, l'héroïne des deux romans suivants de Kelley auxquels je ne vais pas tarder à m'attacher...

Pas de doute, cet auteur s'est frayé une place de choix, non, carrément un boulevard dans l’univers de la bit-lit!

Ma note : Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de livres   Jeu 29 Oct 2009 - 5:04

Le Baiser du Fer, Mercy Thompson Tome 3 - Patricia Briggs

Nombre de pages : 416

L'Histoire :

"Je retroussai mes babines pour lui donner une bonne vue de mes crocs. J'avais beau ne pas peser plus de quinze kilos sous ma forme de coyote, j'étais néanmoins un prédateur..."
La forme de Mercy Thompson est peut-être changeante, mais ce n'est pas le cas de sa loyauté. Lorsque son ancien patron et mentor est arrêté pour meurtre et abandonné par les siens, Mercy est la seule à vouloir l'innocenter, qu'il le veuille ou non.
Le coeur de Mercy , quant à lui, est à l'image de la nature de sa propriétaire : partagé. il balance entre deux loups-garous. Or, ces derniers ne sont pas réputés pour leur patience, et si elle ne parvient pas à faire un choix, Sam et Adam s'en chargeront peut-être pour elle...

Mon avis :

Une fois de plus, on retrouve une Mercy Thompson en grande forme! L'intrigue est cousue de joyaux : une enquête bien ficelée, un humour décapant et toujours ce parfum lycanthrope qui nous envoûte toutes : entre Adam et Samuel, le coeur de toutes les lectrices balance...
Bon, moi, j'avoue que le mien a une GROSSE préférence pour Adam, lol!
Mais au-delà des sexy loups garous qui jalonnent ce livre, on touche à une autre dimension de la personnalité de Mercy. Patricia Briggs nous montre ici que son héroïne n'est pas seulement faite de réparties bien senties et d'une indépendance à toutes épreuves mais qu'elle est également vulnérable et sensible.
Cette aventure marque un nouveau tournant dans la saga des Mercy. Maintenant, je demande encore à lire la suite! Vivement le tome 4!

Ma note : Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de livres   Ven 30 Oct 2009 - 1:56

Les Dragons de Sa Majesté, T. 1 de Téméraire - Naomi Novik

Résumé :

Alors que les guerres napoléoniennes font rage, le jeune capitaine Will Laurence fait une découverte qui va changer le cours de sa vie. Son vaisseau vient en effet de capturer une frégate française et sa cargaison : un oeuf de dragon très rare.

Les dragons sont utilisés dans les combats aériens par la plupart des nations. Mais celui que va découvrir Will n'est pas tout à fait comme les autres...

Ainsi commence l'histoire d'une amitié indéfectible entre le fabuleux dragon Téméraire et son jeune pilote.
Ensemble, ils vont devoir apprendre les tactiques périlleuses de la guerre aérienne. Car la France, dirigée par un Bonaparte plus audacieux que jamais, rassemble ses propres créatures pour transporter ses troupes sur le sol britannique. Laurence et Téméraire se préparent à subir leur baptême de feu !

Mon avis :

Je dois dire que j'ai pas mal accroché!!!

Dès le départ, en mélangeant fantasy et réalité historique (j'adoooore le mix des deux!!! ), Naomi Novik fait passer comme naturel, le fait que les dragons servent telle une escadrille contemporaine, dans des combats de kamikaze avec des techniques d’assaut.
L’Histoire revue et réécrite s’assimile sans même la remettre en cause tant cela semble présenté comme une évidence.
Absolument rien de commun avec Eragon ce qui était ma peur première tant ce dernier m'avait ennuyée...
et puis Téméraire est un dragon vraiment attachant, je suis vraiment curieuse de voir comment il évolue dans les tomes suivants...
Par contre, je rejoins votre avis en ce qui concerne Laurence. Je ne suis pas parvenue à l'aimer, ni même à l'apprécier ici comme un héros à proprement parler. Il est trop enfermé dans le carcan militaire issu de sa formation... Certes, quand on a été élevé d'une certaine manière, il doit être dificile de s'en défaire mais quand même!!! Sa rigidité fait presque pitié, sans parler de la facilité avec laquelle il est choqué!
Bref, s'il se déride au cours des tomes suivants, je veux bien continuer l'aventure et voyager avec Téméraire, ce personnage, ce dragon hors du commun sur le dos duquel j'adorerais voler!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de livres   Ven 30 Oct 2009 - 2:00

Les Flèches de la Reine, T. 1 du Cycle des Hérauts de Valdemar - Mercedes Lackey

Nombre de pages : 283

Résumé :

Talia vient d’une famille des Holds. Les Holds sont une région frontalière de Valdemar où les femmes n’ont pas le droit de parole. Le seul droit qu’elles ont est d’être mariée ou de servir la déesse. Mais Talia est rebelle, elle lit ce qui est impensable pour une femme des Holds et rêve d’une autre vie. Lorsque les femmes de son père lui annoncent son futur mariage, celle-ci le refuse et s’enfuit.
Ses pas l’amèneront à rencontrer un compagnon, Roland. Elle décide de le ramener aux Hérauts sans avoir conscience d’avoir été choisie. Son arrivée à l’école et le fait de s’apercevoir qu’elle peut être un Héraut comme dans ses rêves va la rendre heureuse. Mais elle devra tenir une place des plus importantes : Héraut de la Reine, et s'occuper de la petite princesse Elspeth, surnommée la Furie.
Il lui faudra alors s’adapter, déjouer des pièges et surmonter bien des problèmes.

Mon avis :

J'ai bien apprécié ce premier tome, même s'il démarre bien trop doucement à mon goût...
En fait, le début est assez enfantin. J'ai eu peur d'être tombée sur un style qui ne me convenait pas, un peu dans le genre de Paolini avec son cycle d'Eragon, écrit pour les adolescents.
Cependant, après deux ou trois chapitres, un rythme s'installe, une cohérence se fait et on se prend d'attachement pour la petite Talia qui, à la manière des plus grands héros, sera appelée à connaître un grand destin et à vivre la réalité de ses rêves...
Pourtant, je reprocherai une chose : le manque de profondeur psychologique des personnages. Moi, qui suis férue de détails, de tortures psychiques et de lourds passifs, même si les origines de l'héroïne sont loins d'être une partie de plaisir, j'ai trouvé que l'immersion dans le monde des Holds du début n'était pas assez profonde, pas assez crédible. La comparaison avec les familles Mormones est évidente mais pas assez approfondie.
Au delà de ça, j'ai passé un très bon moment. Les pouvoirs mis en évidence dans cet ouvrage sont ingénieux, l'idée des Compagnons incarnés par des chevaux, même si non innovante, reste somme toute sympa.

Pourquoi ne pas approfondir et lire le cycle en entier?

A suivre.

Ma note : Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 1/2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de livres   Ven 2 Avr 2010 - 14:08

L'Esclave - Carol Berg (Tome 1 des Livres de Rai-Kirah)

Résumé :

Seyonne n'a pas toujours été un esclave. Autrefois, les membres de son peuple étaient les gardiens d'une magie comme on n'en avait jamais vu, des protecteurs, des défenseurs. Mais les Derzhi sont arrivés et les ont réduits en esclavage. A présent, des années de misère dégradante ont brouillé la mémoire de Seyonne et miné sa force. Pour son peuple, il est déjà mort. Et à ses yeux, sa propre fin est tout ce qu'il lui reste - jusqu'à ce qu'il rencontre l'espoir dans les circonstances les plus improbables... ... Lire la suite
Vendu une fois de plus, Seyonne est acquis par Aleksander, héritier de l'empire derzhi. Son nouveau maître est un homme froid et d'une insouciante cruauté. Mais en Aleksander dorment les germes de la grandeur. Tout ce qu'il lui faudrait pour s'épanouir, ce sont les conseils d'un guide comme l'était autrefois Seyonne.
Mais le temps manque, car des démons aussi ont remarqué Alexsander et, ce qu'ils ne peuvent contrôler, ils le détruiront...

Mon avis :

Une bonne surprise que cette première traduction de Carol Berg... Trois raisons de se laisser tenter :
La première raison et non des moindres est son autonomie. A l'heure où les trilogies monopolisent les meilleures ventes, un petit one-shot fait toujours du bien.
L'Esclave peut se lire TOUT SEUL. Toutes les intrigues importantes dévoilées dans ce premier tome trouvent leur solution.
La deuxième raison porte sur ses personnages, points forts du roman. Qu'il s'agisse du prince Aleksander, de Seyonne ou des nombreux autres personnages principaux et secondaires, apprendre à connaître chacun constitue un réel plaisir. Contrairement à d'autres auteurs qui aiment laisser traîner les intrigues en longueur, Berg dévoile vite les motivations de chacun. L'amitié entre le prince et son esclave est peut-être un peu trop rapide pour paraître réaliste mais elle est nécessaire au rythme du roman qui ne traîne pas en route et ne s'embarrasse pas dans de longues descriptions à rallonge ni dans la multiplications de sous-intrigues. C'est simple, parfois trop, un peu naïf aussi mais au moins est-ce efficace.
La troisième raison vise l'univers, là aussi conventionnel mais dépourvu de manichéisme et de cruauté. L'Histoire n'est pas toute rose. On tue, on viole et on soumet. Rancunes, trahisons et haine trouvent leurs racines dans un passé lourd de violences. L'auteur a fait ses devoirs et ça se sent.

Au final, un bon roman de fantasy classique, parfois un peu facile et naïf mais tellement sincère et bien mené que l'on ferme les yeux sur ces petits défauts pour prendre du plaisir le temps d'une lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Neytiri
Painted woman
Painted woman


Messages : 756
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33
Localisation : somewhere outside in the night

MessageSujet: Re: Critiques de livres   Dim 16 Jan 2011 - 9:37

Shadow's Son - Jon Sprunk (Le Fils de l'Ombre)

Une recommandation Bragelonne est généralement pour moi gage de bonne qualité et de très agréable lecture.

Malheureusement, cela n'aura pas été le cas cette fois-ci.

Car en effet, c'est ma première grosse déception de l'année.

J'ai du me faire violence pour finir ce livre sans aucune originalité, surtout dans la scène fantasy où les histoires de voleur meurtrier sont foisonnantes ces derniers temps, et de bien meilleure qualité.

Ici, de l'action certes, mais une intrigue faible avec un switch auquel je n'ai pas du tout adhéré, et surtout des personnages manquant cruellement de charisme et d'intérêt, auxquels je ne me suis pas attachée une seule seconde.

Il paraît qu'il y aura des suites, eh bien cela sera sans moi...

_________________
What price can you put on your dreams?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petervbrett.forumactif.com
Neytiri
Painted woman
Painted woman


Messages : 756
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33
Localisation : somewhere outside in the night

MessageSujet: Re: Critiques de livres   Ven 25 Fév 2011 - 8:31

L'instinct de l'équarisseur - Thomas Day

Une petite incursion dans l'univers Steampunk, et une très bonne surprise.
Avec son ton acide, l'auteur arrive à accrocher l'attention, même si son style peu commun peu décontenancer de prime abord.
L'histoire est un petit peu fouilli, pas assez poussée, mais les personnages sont savoureux : redécouvrir un Sherlock Holmes totalement névrosé (enfin encore plus que dans les autres versions...), c'est... jouissif.
Une très bonne lecture donc, pour tous ceux qui aime l'aventure la tête perdue dans la vapeur du Londres fin XIXeme

_________________
What price can you put on your dreams?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petervbrett.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Critiques de livres   Aujourd'hui à 11:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Critiques de livres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis CD, DVD, livres, opéras, etc... sur le forum
» Les livres sur le rock progressif
» Livres biographiques et autobiographiques
» Site de livres sur BEETHOVEN créé et animé par Ludwig
» dans le genre truc qui sert a rien : quels sont vos livres preferés ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Peter V. Brett :: La bibliothèque du Duc :: Table de chevet-
Sauter vers: