Peter V. Brett

Le lieu de rencontre de tous les lecteurs francophones du génial Peter V. Brett, auteur de l'Homme Rune
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Critiques de films A, B, C, D, E

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 6:00

Casanova

L'histoire :

Il est le plus grand séducteur du monde. Aucune femme n'a pu résister au charme de cet homme flamboyant, maître des apparences et bel esprit... Jusqu'à aujourd'hui. Pour la première fois de sa vie, le légendaire Casanova se heurte à un obstacle.
La jeune beauté vénitienne Francesca le repousse. Grâce à ses déguisements et à ses ruses, Casanova parvient à se rapprocher de la jeune femme. Mais dans ce jeu bien plus dangereux que les autres, il risque non seulement sa vie et sa réputation, mais aussi sa seule chance de connaître la vraie passion...

Mon avis :

Rafraîchissant!!!!
J'ai passé un merveilleux moment en compagnie du célèbre Casanova, ce séducteur patenté (un Heath Ledger en très grande forme! *soupir*). Un très beau film avec un casting magistral : Sienna Miller et Jérémy Irons donnent parfaitement la réplique!
Je n'ai pas compté mes éclats de rire devant ce petit bout de comédie romantique bordé de drame...
Bref, encore une fois : Heath, tu nous manques!!!! triste triste triste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 6:00

Confessions d'une accro du shopping

Vive et charmante, Becky Bloomwood est une accro du shopping. Passionnée de mode, elle est incapable de résister au plaisir d'acheter tout ce qui est branché, tendance, trendy...
Obligée de trouver un job pour financer ses achats impulsifs, elle obtient un poste - ô ironie ! - dans un magazine financier. La voilà expliquant aux lecteurs comment gérer leur argent au quotidien, alors qu'elle passe son temps à dépenser le sien dans les boutiques !
Becky se retrouve vite dans une situation délicate qu'elle cherche à cacher à son patron, un homme très attirant...

Avec Isla Fisher et Hugh Dancy.
Je dois dire que cette comédie m'a fait passer un très bon moment... si on met de côté, évidemment, les deux ou trois moments gnangnan de la romance entre Becks et son patron. Quoique...
On sourit, on rit et c'est tout ce qu'on demande.
A mettre dans la même lignée que Le Diable s'habille en Prada ou que Bridget Jones, cette petite comédie instaure un humour décalé sur toutes les petites choses que l'on peut acheter et accumuler sans que cela soit nécessaire... Et croyez moi, je sais ce que je dis!
Qui n'a jamais eu envie de dépenser alors que son porte feuille est troué et crie famine?
Je plaide coupable, cette comédie fait rire... Mais fait aussi réfléchir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 6:02

Dirty Dancing 2

Moins réussi que le premier volet, on passe malgré tout un joli moment en compagnie de la jeunesse révoltée de Cuba et de ses danses affriolantes et sensuelles à faire rougir les plus coincés d'entre nous! Embarassed
Mdr, pas que je sois coincée mais j'ai eu un peu chaud, je dois l'avouer... Diego Luna y est très séduisant et n'importe quelle femme normalement constituée rêverait qu'un homme tel que lui la prenne dans ses bras pour l'initier aux danses exotiques cubaines! hausse
A noter l'apparition du regretté Patrick Swayze en professeur de danse, guide de la destinée de l'héroïne...

L'interprète du ténébreux Johnny nous manquera! Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 6:03

Destination Finale 1 & 2

Résumés :

Pour le petit groupe d'étudiants, le voyage à Paris s'annonçait bien. Mais peu avant le décollage de leur avion, Alex a soudain une vision fulgurante : l'appareil va exploser en vol. Parce qu'il va tenter d'alerter les passagers, il sera expulsé de l'avion avec cinq de ses camarades et son professeur. Lorsque, quelques minutes plus tard, l'appareil explose, ils seront les seuls survivants... Pour Alex, ce don de voyance qui lui a sauvé la vie est aussi une malédiction. Comment expliquer ses visions ? D'ou lui vient ce fascinant pouvoir ?

Tandis qu'elle s'apprête à partir en week-end avec des amis, Kimberly Corman a la soudaine vision d'un effroyable accident de la route. Elle y voit la mort de plusieurs personnes, dont la sienne. Tout semble si vrai que la jeune fille décide de bloquer l'accès à l'autoroute.
Elle et ceux qu'elle a stoppés assistent, impuissants, à la spectaculaire catastrophe qui se déroule sous leurs yeux. Ils ont tous échappés de justesse à la mort.
Kimberly sait pourtant qu'elle n'évitera pas si facilement son destin. Elle décide d'aller demander l'aide de la seule personne qui a connu la même situation, Clear Rivers, l'unique survivante du vol 180. Avec le groupe de rescapés, les deux jeunes filles se lancent dans une course contre la montre.

Mon avis :

Halala! Qui n'a pas rigolé devant ces parodies de films d'angoisse? La mort est inévitable, personne ne peut contrôler le destin, il joue avec le genre humain comme enfants, nous jouons aux barbies et aux playmobiles...
Dans le genre subliminal, il n'y a pas mieux!
Et pourtant, on adore ce genre d'ambiance, essayer de deviner comment la mort cueillera le dernier des héros. Des flots d'hémoglobine, du suspense et de l'humour : voilà ce qui fait la réussite du genre!

A noter que je n'ai pas encore vu le quatrième opus et qu'il faut que je revoie le troisième avant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 6:04

L'Abominable Vérité

violetheart violetheart violetheart violetheart violetheart GERARD BUTLER violetheart violetheart violetheart violetheart violetheart

Une jolie comédie romantique qui ne paye pas de mine! Certes, la fin est complètement et irrémédiablement prévisible mais le charme des deux héros opère et c'est tout ce qui compte!
Katherine Heigl est pétillante dans son rôle de productrice coincée et sur-organisée au point de vouloir contrôler chaque point de sa vie sans spontanéité! Quant à Gérard Butler (haaaaaa ses yeux!!! lov3 ), il incarne le macho blessé dans son orgueil et incapable d'amour, si désabusé des relations entre les hommes et les femmes qu'on a envie de lui faire croire en l'Amour en lieu et place de Katherine... Même si on y croit pas soi même!
Complètement paradoxal je dois dire!

Mais une fois de plus, Gérard Butler nous montre l'étendue de son savoir et de son jeu à travers la palette d'expressions dont il use pour nous charmer, nous les femmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 6:04

La Chute
Au programme sur France 2 l'autre soir après Apocalypse, je n'ai pas pu m'empêcher de regarder...

Résumé :

Berlin, avril 1945. Le IIIe Reich agonise. Les combats font rage dans les rues de la capitale. Hitler, accompagné de ses généraux et de ses plus proches partisans, s'est réfugié dans son bunker, situé dans les jardins de la Chancellerie.
A ses côtés, Traudl Junge, la secrétaire particulière du Führer, refuse de l'abandonner. Tandis qu'à l'extérieur la situation se dégrade, Hitler vit ses dernières heures et la chute du régime.

Mon avis :

Shocked Shocked Shocked Du grand cinéma!!!! Bruno Ganz est absolument époustouflant dans le rôle d'un Hitler complètement paranoïaque et délirant!
J'ai été vraiment choquée, sachant qu'il s'agit d'un film à grandes bases historiques (réalisé sur les témoignages des survivants du bunker, Traudl Junge en tête), de voir que le peuple allemand n'a pas su voir pour qui ils avaient voté, ni même pour quelle idéologie...
La secrétaire du Führer elle même n'avait soit disant aucune idée de toute l'horreur de l'holocauste et du génocide mis en place alors que tout se passait sous son nez! L'idéalisation qui était faite de Hitler annihilait tout! Et ça fait peur compte tenu de son comportement à la fin de sa vie... Un dictateur complètement fou, aveuglé par la haine et l'idée qu'il avait été trahi par sa propre armée et par ses officiers (exécutés les uns après les autres).
On assiste également à son mariage avec Eva Brown, à leur suicide au cyanure pour elle, une balle dans la tête pour lui, sans compter au dévouement de Goëring et de sa femme qui sont allés jusqu'à tuer leurs six enfants avant de se suicider eux mêmes... Une aberration mais qui instille le souvenir, une époque, des événements qu'il ne faut surtout pas répéter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 6:05

58 minutes pour vivre - Die Hard 2

Résumé :

L'inspecteur de police McClane attend que l'avion de son épouse atterrisse dans un aéroport international proche de Washington. D'étranges allers et venues attirent son attention. Il suit des hommes qui communiquent discrètement entre eux jusqu'au sous-sol de l'aéroport. Là, des inconnus tirent sur lui et des mercenaires prennent le contrôle de l'aeroport, coupant toute communication avec l'extérieur. Les passagers des avions prêts a l'atterrissage, dont la femme de McClane, n'ont plus que cinquante-huit minutes pour vivre !

Mon avis :

Ce deuxième film de la trilogie s'annonçait bien, vu la qualité du premier volet. Et il ne faillit pas à la règle. Même si ces films datent de 1988 et 1990, tous les ingrédients d'un grand film d'action sont présent! De l'action, des surprises, et toujours cette ambiance jubilatoire qui fait qu'on aime ce personnage qu'est McClane.
Bruce Willis est parfait comme d'habitude, vraiment une saga digne de ce nom, car grandiose, et tellement culte, de par ses répliques absolument surprenantes et drôles sans en avoir l'air, humour renforcé par un Bruce Willis au top de sa forme!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 6:06

L'Age de Glace 3

"Mais qu'est-ce que les gars de Blue Sky ont mangé pour faire ce film ?"
C'est bien la question que je me suis posé en voyant cette bombe explosant tous mes zygomatiques.
En effet, l'histoire est peut-être aussi simpliste que les précédentes, mais diablement entraînante.
On retrouve la bande du second opus, toujours aussi malchanceuse avec la présence rocambolesque de Syd. Par ailleurs, c'est celui-ci qui déclenche les évènements qui conduiront nos amis dans le monde souterrain des dinosaures.
Notons l'arrivée remarquée de deux personnages: Scrattina et Buck. L'une est l'opposé de Scrat, notre rongeur préféré, l'Angelina Jolie des courts sur pattes (mes scènes préférées resteront sans conteste la rencontre et le tango endiablé, sans parler de l'emménagement ; gravées dans ma mémoire! Laughing ) et Buck est l'équivalent des jumaux opossums, la folie et le courage en plus. Ce dernier contribue également beaucoup à mon affection pour le film, un véritable coup de maitre! Certaines scènes en sa compagnie sont aussi de véritables joyaux. On retiendra surtout la "Grotte de la Mort"! Lol!
La musique n'est pas nécessairement inoubliable mais toujours aussi sympathique et le point fort de ce film reste évidemment l'animation.
Bref, un bijou familial, convivial et marrant au possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Layne
dama'ting


Messages : 677
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 37
Localisation : casting the bones

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Dim 8 Nov 2009 - 11:18

Away We Go

Ce que j'aime bien avec Sam Mendes, c'est qu'il filme des gens communs qui refusent d'être comme les autres tout en montrant leurs luttes internes et externes pour ne pas intégrer le "troupeau", tout en sensibilité et réaliste.
Ici, un couple, la trentaine, décide de parcourir les différentes villes des États Unis où ils ont des connaissances pour y établir leur famille, elle étant enceinte de 6 mois. En passant d'une famille plouc dont la mère est complètement folle et excentrique, à une post-hippie qui ne croit qu'en la nature (d'ailleurs Maggie Gyllenhaal y est excellente en jeune maman baba hindouiste et spirituelle, "namaste" lol), ou à une famille nombreuse dont tous les enfants sont adoptés... De Phoenix, à Montreal, Tuscan, Miami... on découvre avec nos 2 personnages, attachants, une peinture lucide des Amérique d'aujourd'hui. Des dialogues savoureux, des situations très drôles et surprenantes, de l'émotion, nourrissent ce joli film qui reste agréable sans toute fois atteindre American Beauty (le chef d'oeuvre référence de Mendes)
Une bouffée d'oxygène

_________________
Our words take the shape of our secrets
Silent vows, violently crushed
Still our minds to be open, still our heads hang low
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pumpkinlayne.wordpress.com/
Layne
dama'ting


Messages : 677
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 37
Localisation : casting the bones

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Dim 15 Nov 2009 - 11:29

2012

Le calendrier Maya annonce l'Apocalypse pour le 21 décembre 2012. Certains n'y croient pas du tout mais d'autres se préparent déjà à survivre à la fin du Monde...
Une grosse production à l'Américaine, avec effets spéciaux impressionnants, le gouvernement qui cache la vérité au peuple, des bons sentiments parfois (souvent?) un peu nauséeux, et un anti-héros qui sauve, si ce n'est le monde, au moins sa famille et devient responsable et respectable, un héros quoi.
Un film sympa, qui se regarde bien (malgré les 2h30) et qui dénonce les croyances et surtout les "manigances" du gouvernement. Les images sont belles (la terre qui s'ouvre en deux, les vagues géantes, les trains qui tombent, les girafes qui volent, les montagnes du Tibet violetheart) et il y a quelques moments drôles. Ce qui est dommage (enfin, moi ça m'ennuie et pis ce n'est pas très réaliste...) c'est le trop plein de bons sentiments qui surviennent comme résultat de la paix et du triomphe de... l'amour.
John Cusack n'est pas très bien adapté au rôle de héros improvisé mais il est sympa, par contre on a du mal à s'attacher au personnage (bien qu'il ne soit pas mauvais, mais je le préfère dans ses rôles de gars un peu perdu dans les non-grosses productions hollywoodiennes...)
A voir par curiosité

_________________
Our words take the shape of our secrets
Silent vows, violently crushed
Still our minds to be open, still our heads hang low
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pumpkinlayne.wordpress.com/
Layne
dama'ting


Messages : 677
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 37
Localisation : casting the bones

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Mer 18 Nov 2009 - 19:53

Beetlejuice

Après Mars Attacks à la télé, j'ai profité de la ressortie au cinéma d'une copie neuve de Beetlejuice pour attraper (tout doucement) mon retard sur les films de Tim Burton.
Le film date de 1988, ce qui veut que les effets spéciaux n'étaient pas du tout comme aujourd'hui (et même assez moches) Je dirais donc que, pour l'époque c'est pas mal fait. La créativité de Burton, sa fascination pour la vie (beaucoup plus fun!) après la mort, la musique de Dany Elfman, ses muses de l'époque (Michael Keaton en Beetle Geuse avant d'incarner Batman en 1989 et 92, Winona Ryder avant de rejoindre dans Edouard aux Mains d'Argent en 1990) sont déjà présentes ici et bien menées.
Le film est amusant, délirant même, inspiration pour certains, et mériterait même d'être reréalisé aujourd'hui (toujours pas Mr Tim) pour bénéficier d'une fluidité d'actions.
Le personnage est sympa! Complètement barré mais culte et drôle et... savoureux!
Vive Burton :pom2:

_________________
Our words take the shape of our secrets
Silent vows, violently crushed
Still our minds to be open, still our heads hang low
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pumpkinlayne.wordpress.com/
Layne
dama'ting


Messages : 677
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 37
Localisation : casting the bones

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Mar 8 Déc 2009 - 11:04

Le Drôle de Noël de Scrooge (A Christmas Carol)

Le dernier Disney est adapté d'un célèbre conte de Dickens et a été réalisé par Robert Zemeckis en 3D par capture de mouvements (comme il l'avait fait pour Le Pôle Express, mais là ça rend mieux et les yeux ressemblent à des vrais yeux pas à des poupons aveugles...)

Les images sont très belles, un magnifique 3D, on se croirait presque dans une attraction Disney (ou Futuroscope) de simulation de voyage (ne manquent que le vent et les sièges qui bougent!)
Un joli film, l'histoire est fidèle au conte d'origine (au mot près, apparemment) et on passe un bon moment en rigolant bien avec Jim Carrey. C'est court mais on n'en voudrait pas plus... (et puis Jim Carey est quand même mieux en vrai^^)

_________________
Our words take the shape of our secrets
Silent vows, violently crushed
Still our minds to be open, still our heads hang low
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pumpkinlayne.wordpress.com/
Neytiri
Painted woman
Painted woman


Messages : 756
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33
Localisation : somewhere outside in the night

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Dim 13 Déc 2009 - 18:47

2012

Annoncé comme le film de catastrophe ultime aux effets spéciaux révolutionnaire, 2012 tient ses promesses plus ou moins bien sur ce plan là. Car si certaines scènes telles que la scène de la Californie scotchent littéralement au siège et impressionnent par la qualité de leurs effets, d'autre comme l'explosion de Yellowstone ne tiennent pas vraiment la route selon mon avis.
De même, à trop vouloir en fait niveau dévastation, justement Emerich en fait too much, et on finit par lever les yeux au ciel devant les énormités qui s'enchainent, toutes plus improbables les unes que les autres.
Autre grosse déception au niveau des personnages, terriblement clichés, pas très profond si ce n'est la petite fille, et qui finissent souvent par agacer.
Malgré tous ces points négatifs, comme tout film d'Emerich, on est pris par l'action passé une phase de mise en place plutôt barbante, et le film est très plaisant à regarder... jusqu'à la fin, totalement baclée, et stupide, avec des dialogues atteignant une nullité hollywoodienne rarement égalée... C'est bien dommage, parce qu'avec un super pareil, il y avait de quoi faire un grand film, encore meilleur que le Jour d'Après qui contrairement à 2012 avait un réel impact psychologique.

_________________
What price can you put on your dreams?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petervbrett.forumactif.com
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Sam 26 Déc 2009 - 2:38

AVATAR

Résumé :

Malgré sa paralysie, Jake Sully, un ancien marine immobilisé dans un fauteuil roulant, est resté un combattant au plus profond de son être. Il est recruté pour se rendre à des années-lumière de la Terre, sur Pandora, où de puissants groupes industriels exploitent un minerai rarissime destiné à résoudre la crise énergétique sur Terre. Parce que l'atmosphère de Pandora est toxique pour les humains, ceux-ci ont créé le Programme Avatar, qui permet à des " pilotes " humains de lier leur esprit à un avatar, un corps biologique commandé à distance, capable de survivre dans cette atmosphère létale. Ces avatars sont des hybrides créés génétiquement en croisant l'ADN humain avec celui des Na'vi, les autochtones de Pandora.
Sous sa forme d'avatar, Jake peut de nouveau marcher. On lui confie une mission d'infiltration auprès des Na'vi, devenus un obstacle trop conséquent à l'exploitation du précieux minerai. Mais tout va changer lorsque Neytiri, une très belle Na'vi, sauve la vie de Jake...

Lol, j'ai mis le résumé par habitude mais j'aime tellement cette histoire que je veux la partager avec le plus de monde possible!

Mon avis :

C'est tout simplement... indescriptible!!!!! violetheart lov3 violetheart lov4 violetheart lov3 violetheart lov4 violetheart
Lol, je vais avoir du mal à exprimer un ressenti et une critique claire, les émotions et les impressions se mélangent sans cesse et j'ai du mal à trouver les mots...
Je choisirai donc tous les qualificatifs possibles pour ce chef d'oeuvre signé James Cameron (et du GRAND James Cameron s'il vous plaît!!) : SUBLIME, SUPERBE, GRANDIOSE, MERVEILLEUX, FANTASTIQUE, MAGNIFIQUE, EXCEPTIONNEL, PHENOMENAL, MAGISTRAL, ENORME, EBLOUISSANT, FEERIQUE, SPIRITUEL, SPECTACULAIRE, PRODIGIEUX, EUPHORISANT...
En définitive, que dire d'autre si ce n'est que ce film est une REVELATION!
James Cameron nous confirme ici son talent de virtuose et nous offre 2h40 de pur bonheur!!!! Quand à la 3D, l'immersion est totale et d'une qualité visuelle à couper le souffle !!! Sans parler de la musique qui est, elle aussi, très réussie et qui va comme un gant au monde de Pandora.
C'est un étonnant voyage qui nous fait prendre conscience des vraies valeurs de la vie, l'amour, le respect des autres, de son environnement, de sa planète... Bien plus qu'un film, Avatar est un événement à lui seul !!! De surcroit, Cameron s'appuie sur des acteurs tous excellents. Mention spéciale pour Sam Worthington/Jake, Zoé Saldana / la princesse Na'vi, Neytiri. On saluera les prestations de Michelle Rodriguez, de Sigourney Weaver et de CCH Pounder qui prête ses traits à Moat, la mère de notre belle héroine Na'vi.
Bref, vous l'aurez compris, on suit avec émotion l'évolution des personnages, et de Jake en particulier.
Ce film prend aujourd'hui la première place dans mon classement.. Et dans mon coeur! Ce fut une sacrée claque! Il m'a fallu 24h pour le digérer, 24h pour m'en remettre, 24 de plus pour aller le revoir et plus encore pour le reste puisque j'en rêve encore!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Neytiri
Painted woman
Painted woman


Messages : 756
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33
Localisation : somewhere outside in the night

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Sam 26 Déc 2009 - 6:14

Ah parce que ça existe du petit James Cameron ? lol! Perso je connais pas Laughing Tous ses films sont des purs chefs d'oeuvres lov4

_________________
What price can you put on your dreams?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petervbrett.forumactif.com
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Sam 26 Déc 2009 - 18:14

Baaaah, chez un même réalisateur, y'a forcément dans sa filmographie, certains films qui plaisent moins que d'autres... Mais perso, j'adore aussi!
Après, c'est vrai que Cameron a toujours vu les choses en grand, lol!!! clin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Neytiri
Painted woman
Painted woman


Messages : 756
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33
Localisation : somewhere outside in the night

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Dim 27 Déc 2009 - 10:04

lol en très grand même. Il aime battre les records de "Film le plus cher de l'histoire du cinéma" le monsieur lol! et à chaque fois il bat ses propres records lol

_________________
What price can you put on your dreams?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petervbrett.forumactif.com
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Lun 28 Déc 2009 - 0:03

Ouais, enfin j'espère quand même qu'il vise aussi la rentabilité le monsieur... Parce que c'est bien beau de se faire plaisir en montant des films aussi chers (carrément à faire friser l'apoplexie! pale) mais il faut aussi que le public suive derrière et que l'oeuvre produise des bénéfices...
Heureusement que Cameron est un réalisateur plus que reconnu! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Neytiri
Painted woman
Painted woman


Messages : 756
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33
Localisation : somewhere outside in the night

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Lun 28 Déc 2009 - 8:11

Bah il a pas peur de prendre des risques aussi. Si le moindre de ses films ne marche pas, il est fini, et les producteurs avec lui. Mais il sait ce qu'il vaut aussi quoi

_________________
What price can you put on your dreams?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petervbrett.forumactif.com
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Mar 29 Déc 2009 - 0:43

Y'a plus qu'à prier pour qu'aucun de ses films ne connaisse d'échec cuisant, lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Layne
dama'ting


Messages : 677
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 37
Localisation : casting the bones

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Mar 29 Déc 2009 - 15:25

Avatar

La plus belle chose vu au cinema (et ailleurs?) de toute ma vie! Vu en IMAX 3D, en plus, un régal (et un souvenir impérissable) pour les yeux.
James Cameron signe ici la révolution du cinema, le futur des images de synthèse...
On passe son temps à s'éblouir de la beauté de Pandora, de la ressemblance de certaines images avec le réel (les fougères et l'eau, par exemple) et de la beauté de ces êtres grâcieux que sont les Na'vi, et de retrouver les traits familiers des acteurs (on retrouve le mignon sourire de Sam Worthington, l'intense regard et le doux air de Zoe Saldana, le regard à la fois tendre et ferme de Sigourney Weaver...) Certains se plaignent que le scénario n'est pas original? ce ne sont que de mauvaises langues! C'est vrai que l'histoire en elle-même ne m'a pas spécialement touché, mais c'est pas grave, les images sont là pour faire oublier le reste, et les acteurs ont très bien été choisis (je ne dirais rien sur Michelle Rodriguez... hum) et très bons, ce qui est génial pour des effets spéciaux si grandioses et splendides!

L'histoire accentuerai plus sur la communauté Na'vi et leur relation très proche avec la faune et la flore, que sur l'histoire d'amour antre Jake et Neytiri. Leurs déplacements (en courant, à dos d'Equidius ou d'Ikran, se balançant de feuille en feuille...), leurs rites funéraires ou pour prier, la vue des lacs, des arbres, du ciel, etc, est ce qui coupe le souffle du spectateur et la base du film. Ce sont ces petits détails qui font l'originalité du scénario (même si la destruction de beauté naturelle par le gouvernement américain est lassant, il est cependant réel et affligeant)

_________________
Our words take the shape of our secrets
Silent vows, violently crushed
Still our minds to be open, still our heads hang low
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pumpkinlayne.wordpress.com/
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 7 Jan 2010 - 1:06

2012

L'histoire :

Les Mayas, l'une des plus fascinantes civilisations que la Terre ait portées, nous ont transmis une prophétie : leur calendrier prend fin en 2012, et notre monde aussi. Depuis, les astrologues l'ont confirmé, les numérologues l'ont prédit, les géophysiciens trouvent cela dangereusement plausible, et même les experts scientifiques gouvernementaux finissent par arriver à cette terrifiante conclusion.
La prophétie maya a été examinée, discutée, minutieusement analysée. En 2012, nous saurons tous si elle est vraie, mais quelques-uns auront été prévenus depuis longtemps...
Lorsque les plaques tectoniques se mettent à glisser, provoquant de multiples séismes et détruisant Los Angeles au passage, Jackson Curtis, romancier, et sa famille se jettent à corps perdu, comme des millions d'individus, dans un voyage désespéré. Tous ne pourront pas être sauvés...

Mon avis :

Evidemment, on va voir ce genre de film uniquement pour les effets spéciaux. On en prend plein la vue pendant 3 heures, ce qui est plaisant. Par contre, il n'y aucun effort dans le scénario, ce que je trouve un peu exagéré compte tenu du fait que l'histoire occupe quand meme la moitié du film!
Là, ce film est vraiment bâclé... Et oui, les effets spéciaux ne peuvent pas tout faire non plus! Le film aurait pu être bien meilleur avec un peu plus d'originalité et c'est dommage. Vraiment décevant et facile.
Ce film n'a été fait que pour le grand spectacle et ce, afin de faire un énorme bénéfice assuré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Mar 12 Jan 2010 - 16:24

Agora

L'histoire :

IVème siècle après Jésus-Christ. L'Egypte est sous domination romaine. A Alexandrie, la révolte des Chrétiens gronde. Réfugiée dans la grande Bibliothèque, désormais menacée par la colère des insurgés, la brillante astronome Hypatie tente de préserver les connaissances accumulées depuis des siècles, avec l'aide de ses disciples. Parmi eux, deux hommes se disputent l'amour d'Hypatie : Oreste et le jeune esclave Davus, déchiré entre ses sentiments et la perspective d'être affranchi s'il accepte de rejoindre les Chrétiens, de plus en plus puissants...

Mon avis :

Les moins : On entre difficilement dedans au début. La coupure centrale casse de façon désagréable le rythme. Je doute du respect de la réalité historique mais je ne pense pas non plus que ce soit le but ni l'intérêt du film. C'est un peu déprimant.
Les plus : Les acteurs sont formidables, notamment Rachel Weisz, Max Minghella, Oscar Isaac, Ashraf Barhom... La reconstitution est belle, les costumes beaux et la BO efficace. Il y a de belles prises de vue.
Le film est nuancé, aucun manichéisme là dedans (toutes les factions sont violentes et veulent convaincre les autres).
Il montre un beau portrait de femme moderne voulant protéger le savoir et la liberté, éprise d'astronomie et de maths, aimée et admirée par ses disciples. Ses interrogations sont plausibles et ne cassent pas le rythme.
Ce film dénonce implacablement le fanatisme et les extrêmismes de toute sorte. Le parrallèlle avec le monde actuel est évident et effrayant tant le monde ne semble pas avoir changé en 1500 ans ! Je trouve détestable que l'on s'en prenne sans raison aux arts et aux sciences. Quand les hommes s'en prennent à la liberté des individus, à la condition des femmes (bizarrement c'est systématique) et qu'ils interprètent des écrits comme cela les arrangent plutôt qu'en respectant leurs principes (pardon, bonté, pitié chrétienne ou juive en l'espèce), c'est là qu'ils deviennent dangereux. Moralité : tolérance et respect sont les meilleurs armes contre le fanatisme.
J'ai aimé ce film pour le message qu'il contient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Layne
dama'ting


Messages : 677
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 37
Localisation : casting the bones

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Sam 13 Fév 2010 - 22:21

L'Etrange Histoire de Benjamin Button (The Curious Case of Benjamin Button)

L'histoire d'un homme pas comme les autres, un homme qui rajeunit au lieu de vieillir... Un bébé qui nait avec les caractéristiques physiques d'un vieillard de 80 ans, et au fur et à mesure de sa croissance ressemble à un vieil homme qui se revigore, perd ses rides et ses cheveux blancs. A l'intérieur, Benjamin Button est un enfant comme les autres de son âge. C'est vraiment curieux et touchant de voir un enfant de 10 ans en paraitre 70 et réagir comme un gosse, innocent et naïf. On suit donc l'évolution de cet homme dans la vie, à travers ses yeux, de la fin de la guerre en 1918 à l'ouragan Katrina en 2005. Cette vie extraordinaire est en fait menée par l'amour pour une petite fille qui devient femme, un amour pur et beau.

Benjamin Button est un être extraordinaire, non seulement par sa particularité mais surtout par sa sensibilité face aux choses qui l'entourent. Joué avec perfection par Brad Pitt vieillit puis rajeuni (dingue! on le revoit tel qu'il était il y a 15 ans dans "Et au milieu coule une rivière"!) on se sent vraiment entrainé dans cette magnifique histoire sur l'amour et la différence.

_________________
Our words take the shape of our secrets
Silent vows, violently crushed
Still our minds to be open, still our heads hang low
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pumpkinlayne.wordpress.com/
Layne
dama'ting


Messages : 677
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 37
Localisation : casting the bones

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Sam 13 Fév 2010 - 22:37

Anvil! The Story of Anvil

Anvil, groupe de heavy metal des années 80 et surnommés les "demi-dieux du metal canadien" qui a influencé de nombreux groupes dont Metallica, Slayer, Anthrax (dont les membres viennent témoigner pour appuyer le reportage)
Rob Reiner et Lips se sont rencontrés à l'âge de 15 ans et ont voulu former un groupe de hard rock, à plus de 50 ans ils sont restés les meilleurs amis du monde mais leur groupe bien que légende, n'est jamais revenu au top. Pour l'enregistrement de leur 13e album, on les suit chez eux puis en tournée en Europe. Vont-ils avoir le succès attendu?

Un documentaire pertinent et touchant, avec des rockeurs plus très frais mais humains et adorables (on dirait des gamins quand ils se retrouvent à parler du temps où ils étaient connus et couraient les festivals, c'est super mignon) Personnellement, je me suis attachée à ses 2 hommes, ils se dévoilent tellement qu'on quitte le film en ayant l'impression de les connaitre depuis des années. Un trucs à voir, et à apprécier, pour voir la vie de gens qui sont passés de légendes à inconnus, ce n'est pas que de la musique.

_________________
Our words take the shape of our secrets
Silent vows, violently crushed
Still our minds to be open, still our heads hang low
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pumpkinlayne.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Aujourd'hui à 11:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Critiques de films A, B, C, D, E
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Films d'HEROIC FANTASY des années 80
» LES BO DE FILMS érotiques
» L'utilisation d'oeuvres préexistantes dans les films
» [Discussion] Phrases de Films
» Films Rock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Peter V. Brett :: Le coin du Jongleur :: Films et cinéma-
Sauter vers: