Peter V. Brett

Le lieu de rencontre de tous les lecteurs francophones du génial Peter V. Brett, auteur de l'Homme Rune
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Critiques de films A, B, C, D, E

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Neytiri
Painted woman
Painted woman


Messages : 756
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33
Localisation : somewhere outside in the night

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 22 Oct 2009 - 19:44

Duplicity

Un petit film dans la veine des Ocean's où tout le monde croit berner tout le monde et est berné par tout le monde. Dommage que le switch final soit si aisément devinable...
Reste de bonnes idées avec les différents flash-back qui permettent de bien rythmer le film.
Le couple Owen/Roberts fonctionne bien, même si elle a bien vieilli notre Pretty Woman!
A noter tout de même que Clive Owen est toujours aussi terriblement sexy dans tous ses rôles!
Au delà de ça, un film qui sera malheureusement très vite oublié.

_________________
What price can you put on your dreams?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petervbrett.forumactif.com
Neytiri
Painted woman
Painted woman


Messages : 756
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33
Localisation : somewhere outside in the night

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 22 Oct 2009 - 19:44

Confession d'une accro au shopping

Une petite comédie pour fille bien sympa dans la veine d'un "Le Diable d'habille en Prada".
Certes il n'y a rien d'original niveau histoire, et c'est d'une prévisibilité sans fond, mais on passe un bon moment, il y a pas mal de passages très drôles qui pour une fois n'étaient pas tous dans la bande annonce, et le casting est vraiment sympathique. Par contre, c'est vraiment un film typique girly, je ne pense pas que la gente masculine appréciera autant que je l'ai fait.
J'ai apprécié aussi toute la satire sur la consommation et ses travers, on se reconnait bien dans certains comportements de notre héroïne, même si personnellement, je suis loin d'être une accro au shopping ou une adepte de la mode.

_________________
What price can you put on your dreams?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petervbrett.forumactif.com
Neytiri
Painted woman
Painted woman


Messages : 756
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33
Localisation : somewhere outside in the night

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 22 Oct 2009 - 19:45

Coraline

Je ne pourrais pas dire grand chose sur ce film étant donné que je l'ai trouvé tellement ennuyeux, que je me suis endormie, loupant tout le milieu du film.
Bref, j'attendais un film de la trempe de Mr Jack, et j'ai été plus que déçue. Certes visuellement c'est magnifique, surtout grâce au procédé 3D relief dont bénéficiait ma salle, mais alors la réalisation et la musique sont soporifiques au possible, et il ne se passe rien, ou alors quand il y a enfin de l'action, c'est tellement poussif que ça n'a pas suffit à conserver mon intérêt. Dommage.

_________________
What price can you put on your dreams?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petervbrett.forumactif.com
Neytiri
Painted woman
Painted woman


Messages : 756
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33
Localisation : somewhere outside in the night

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 22 Oct 2009 - 19:45

L'Âge de Glace 3

Comme toujours avec cette franchise, on passe un très bon moment, on rigole toujours autant, et on retrouve avec plaisir les personnages des épisodes précédents.
Malheureusement, la surprise du premier passée, et les délires comiques du seconds non dépassés par celui-ci rendent cet opus quelque peu en deçà des autres, amenant une légère déception.

Les seules vraies nouveautés amènent pourtant leur lot de comique savoureux : Scratina qui fait tourner la tête de Scrat nous offre des scènes mémorables, et Buck avec son humour assez spécial et ses phrases qui tue littéralement sont vraiment excellents.

A voir pour passer un bon moment, mais sans en attendre plus.

_________________
What price can you put on your dreams?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petervbrett.forumactif.com
Neytiri
Painted woman
Painted woman


Messages : 756
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33
Localisation : somewhere outside in the night

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 22 Oct 2009 - 19:46

Brothers Bloom

Un film très sympathique, au scénario vraiment original, recherché, et présentant quelques surprises bien que certains retournements de situation soient très prévisibles.
C'est très bien filmé, notamment la présentation qui rappelle les ambiances Burtonniennes ou encore la série Pushing Daisies.
Les musiques sont savoureuses, et permettent une bonne immersion et de garder une bonne humeur permanente durant tout le film.
Mais le film ne serait rien sans une palette d'acteurs tous plus excellents les uns que les autres. Rachel Weiz est étonnante dans un rôle qui la change vraiment de ses rôles habituels et elle apporte beaucoup de profondeur et de naturel à son personnage de riche héritière déconnectée de la vie réelle. Mais la perle du film est sans conteste Adrien Brody, dont le personnage à multiples facettes ne cesse d'évoluer durant tout le film, ce qui laisse à l'acteur surdoué de quoi faire étalage de tout son immense talent notamment sur le chapitre des émotions. Ses expressions sont si communicatives qu'on rit avec lui, qu'on sourit avec lui, mais qu'on sent aussi notre coeur se serrer lorsque son personnage est triste. J'aurais bien traversé l'écran pour aller le consoler!!!

_________________
What price can you put on your dreams?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petervbrett.forumactif.com
Neytiri
Painted woman
Painted woman


Messages : 756
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33
Localisation : somewhere outside in the night

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 22 Oct 2009 - 19:47

Destination Finale 4

Un opus sans surprise, moins ironique que les précédents dans les manières choisies par la mort de venir à bout de ses rescapés, et d'ailleurs avec une entité mort beaucoup moins présente, voulant donner un ton plus réaliste au tout, et ne parvenant justement qu'à rendre les scènes de meurtre presque risibles parfois.
Malgré tout, on passe un bon moment, d'autant plus grâce au nouveau procédé 3D qui redonne un nouvel intérêt aux films de ce genre. C'est bien filmé, pas trop mal joué, et on rit toujours autant devant l'humour noir instillé dans chacune des morts.

_________________
What price can you put on your dreams?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petervbrett.forumactif.com
Neytiri
Painted woman
Painted woman


Messages : 756
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33
Localisation : somewhere outside in the night

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 22 Oct 2009 - 19:47

La Copine de mon meilleur ami

Un film loin des comédies romantiques ordinaires, même si la fin est bien entendu comme toujours hyper convenue. Le héros politiquement incorrect rend le tout très savoureux, avec des situations assez cocasses.
Pas vraiment de surprises au delà de ça, on passe un bon moment, mais ça reste un film qui sera vite oublié une fois les portes de la salle passées.

_________________
What price can you put on your dreams?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petervbrett.forumactif.com
Neytiri
Painted woman
Painted woman


Messages : 756
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33
Localisation : somewhere outside in the night

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 22 Oct 2009 - 19:48

L'Abominable Vérité

Une comédie romantique classique qui récite à la lettre tous les clichés du genre, avec les "retournements" de situation prévisibles à des kilomètres à la ronde.
Mais comme toujours avec ce genre de film, léger, on passe toutefois un très bon moment, surtout avec le charme époustouflant de Gerard Butler qui se révèle décidément excellent dans tous les genres et tous styles de rôles.

_________________
What price can you put on your dreams?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petervbrett.forumactif.com
Neytiri
Painted woman
Painted woman


Messages : 756
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33
Localisation : somewhere outside in the night

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 22 Oct 2009 - 19:51

Le Coach

Un petit film français sympa, dans la lignée des autres comédies du genre, avec des passages drôles, et des situations cocasses, mais qui est vite oublié une fois sorti de la salle.
Le duo Berry/Rouvre fonctionne bien, et le second parvient même à être touchant dans son rôle de grand enfant un peu naïf là où il est bien souvent plutôt irritant.

_________________
What price can you put on your dreams?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petervbrett.forumactif.com
Neytiri
Painted woman
Painted woman


Messages : 756
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33
Localisation : somewhere outside in the night

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Mer 28 Oct 2009 - 8:30

Clones

Comme souvent avec ce genre de sujet, un film qui fait profondément réfléchir sur notre société actuelle de course à la beauté et où le but est que tout le monde se fonde dans un moule prédéfinit par la société.
Le film est très efficace, avec une multitude de scènes d'actions vitaminées comme nous en a déjà donné l'habitude Mostow qui n'a décidément pas perdu la main dans ce domaine.
Le scénario est assez sympa, cherché, bien que trop prévisible par moment.
Mais on ne s'ennuie pas, et il y a même plusieurs passages assez drôle, et des répliques vraiment percutante.
Les effets spéciaux sont assez sympa, et on retrouver enfin un Bruce Willis en grande forme. ça fait plaisir!

_________________
What price can you put on your dreams?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petervbrett.forumactif.com
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 5:49

Chicago

Ma référence dans le genre Comédie Musicale! Je l'avais déjà vu au cinéma lorsque j'étais en seconde et j'avais littéralement adoré malgré les idées préconçues que je m'en faisais au premier abord. j'étais même réticente à aller la voir puisque l'on ne m'a pas donné le choix (allez voir un film en classe d'anglais, surtout un film dans ce goût là! Les comédies musicales, c'est dépassé! Lol) Et pourtant!!
Un univers des années 1930 très réussi, des héroïnes qui se fondent dans le décor et qui chantent magnifiquement bien! Fait rare pour des actrices telles que Renée Zellweger et Catherine Zeta-Jones, car elles n'avaient jamais chanté auparavant!
Opposées à la fois par la personnalité et par le physique, ces deux actrices se complètent très bien et, malgré leur rivalité et leurs divergences d'attitudes, révèlent une ressemblance tout à fait similaire quant à la dissimulation et la manipulation.
C'est bien simple, ce film est une perle du genre!
Richard Gere y excelle tout autant dans le registre du charme et de l'indifférence! Un antagonisme qui se révèle possible lorsque c'est lui qui le joue, je n'aurais pas imaginé un autre acteur pour ce rôle.

En bref, une sensualité et un sens du spectacle qui nous happent sans nous laisser le temps de réaliser... Embarquez vous, direction les années 1930! clin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 5:50

Captain Sky and the World Of Tomorrow

Même ambiance que pour Chicago, on embarque pour les années 1930 mais cette fois ci à New York! Puis, on voyage au gré des aventures du Capitaine Sky incarné par un Jude Law, pour une fois sorti du rôle de jeune premier qu'il joue habituellement. Ici, son physique séduisant et son corps sculptural ne comptent pas (ou si peu!! Laughing ), on est en face d'une icône, qui n'a jamais entendu parler du Captain Sky?
Pas de passé, sinon amoureux, et un futur assez flou, on se contente de vivre l'instant présent à ses côtés dans son célèbre Zinc aux particularités si pratiques. Gwymneth Paltrow s'en sort assez bien, elle aussi, dans le rôle de la petite amie traîtresse mais maladroite et attachante. Elle crée à elle seule tous les comiques de situation qui font qu'on passe un très bon moment!
Ce film est idéal pour oublier ses petits tracas. A regarder sans complexes! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 5:51

DIRTY DANCING

Cela faisait une bonne dizaine d'années que je n'avais pas revu ce film et pourtant, malgré son ancienneté, il ne vieillit pas! J'ai pu le revoir avec un immense plaisir sans m'ennuyer un instant et pourtant, ce devait être au moins la quinzième fois...
Qui ne connait pas ce film culte qui a révélé Patrick Swayze?
On se laisse porter par la danse, le chacha et le mambo on gardé tout leur charme et ne paraissent pas le moins du monde démodé tant les danseurs sont gracieux et sensuels... Quant à l'histoire romantique entre les deux héros, qui parle de guimauve? Oh, et puis c'est peut-être de la guimauve après tout mais, franchement, c'est de la belle guimauve!
On est loin de tous ces remake comme Honey ou Shall We Dance! Dirty Dancing reste, sans conteste, l'original du genre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 5:52

Burn After Reading

Je ne sais pas trop ce à quoi je m'attendais mais pas exactement à ça non plus... Pourtant, j'ai littéralement adoré! Avis aux amateurs des frères Coen!

Pour être honnête, il faut tout de même voir le film dans son entier pour apprécier vraiment l'intrigue. C'est tellement absurde que si on loupe ne serait ce que les 5 premières minutes, ce n'est même pas la peine de continuer, c'est déjà assez difficile à comprendre.
Au milieu du film, je me suis même demandé ce que je foutais là parce que je me faisais littéralement chier.
Mais aux trois quarts, on réalise que finalement, c'est assez bien ficelé et que les détails sont aussi burlesques et ridicules que le reste. On s'attache aux personnages dans ce qu'ils ont de plus atroce, leurs manies, leur quotidien, leurs personnalités extrêmes...
Du grand n'importe quoi comme dit Sév, lol! Je ne vais pas en rajouter, vous avez un résumé de l'histoire plus haut.

Les acteurs sont tous géniaux, ils m'ont bien fait triper tous autant qu'ils sont, ils jouent leurs rôles sans fioritures, c'est tout simplement à mourir de rire!
La coupe de cheveux banane de Brad Pitt est tout simplement tordante tout comme sa manie de macher du chewing gum; John Malkovitch en gazier tout juste viré de la CIA est le point de départ de toute l'intrigue et quand on voit son évolution au fil du film, c'est assez incroyable, sans parler de son glaçon de femme (je n'arrive pas à mettre un nom sur son visage, je sais seulement qu'elle joue la sorcière dans Narnia et l'ange Gabriel dans Constantine); Georges Clooney interprète à sa mesure un séducteur complètement loufoque et paranoïaque sujet à de nombreux rires dans la salle. La férue des opérations esthétiques se croyant proprement dans un film d'espionnage reste également inoubliable...

Bref, si vous aimez le côté décalé des frères Coen, vous ne serez certainement pas déçus. Sans aucun doute un très bon moment à passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 5:52

Et Après...

Film adapté du fameux roman du même nom, écrit par Guillaume Musso.
Je n'ai jamais lu le bouquin mais il est clair que ce film m'a donné très envie d'en savoir un peu plus sur la bibliographie de cet auteur.
Je ne peux donc pas juger de la réussite de l'adaptation, je vais donc me contenter de donner mon point de vue sur le film...

Première remarque : n'allez pas le voir si vous êtes déprimé, ou un tant soi peu triste, lol! Moi même, j'étais d'assez bonne humeur en y allant et j'en suis ressortie très silencieuse, c'est un film dramatique qui donne beaucoup à réfléchir. On se pose beaucoup de questions existentielles à travers la trame du film, le sujet principal étant la mort et ce qui se passe après.

Romain Duris y est majestueux dans son interprétation du héros revenu d'entre les morts et confronté à la situation plus que troublante dans laquelle l'amène John Malkovitch. Ce dernier n'est pas en reste et nous offre un tout autre visage que ceux dans lesquels on a pu le voir jusqu'à présent. Evangeline Lily est très belle, toute en grâce, en fragilité mais aussi d'une force étonnante et très féminine.

J'ai aussi adoré la façon de filmer. On alterne les plans poétiques et silencieux avec des plans plus actifs, plus noirs et on comprend au fur et à mesure ce qui a pu se passer pour que le héros en arrive là où il est.

Un dialogue m'a particulièrement frappée où il est question de la mort et d'un voilier qui s'éloigne à l'horizon.
Le bateau s'éloigne au loin, on ne le voit plus mais ce n'est pas pour autant qu'il n'existe plus...
Eh bien pour les morts, c'est pareil, le corps n'est plus là mais ce n'est pas pour autant qu'on n'existe plus, ailleurs...
J'ai trouvé ça très beau et très poétique.

Ce film est un diamant de philosophie pour les amateurs de jolies phrases malgré la tristesse poignante qui se dégage de son sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 5:53

Cleaner

Thriller de Renny Harlin
Dans le genre film d'action, il y a beaucoup mieux!

Ancien membre de la police de Trenton, Tom Cutler se recycle comme nettoyeur de scènes de crimes, un métier honnête qui lui permet d'élever seul sa fille Rose avec la conscience tranquille. Lors de sa dernière mission, il s'aperçoit que le crime dont il a effacé les traces n'a jamais été signalé à la police. Quand Ann Norcut, la femme qui habite la maison où il vient d'intervenir, lui demande de l'aider à trouver une piste sur son mari disparu, Tom comprend qu'il a été piégé. Pour éviter de se voir impliqué dans cet assassinat, il va falloir qu'il aide Ann à découvrir la vérité. Eddie Lorenzo, son ancien co-équipier et ami, peut l'aider. Mais Tom va vite découvrir que tout le monde garde de lourds secrets.

Samuel L. Jackson m'a énormément déçue dans ce thriller de bas étage, qui, malgré un thème bien trouvé, manque de souffle. Tout ça aurait bien besoin d'être un peu plus exploité... Quant à Eva Mendes, elle paraît très effacée.
Bref, voir ce film une fois est largement suffisant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 5:54

L'Etrange Histoire de Benjamin Button

En deux mots : poétique et attachant.
Vraiment étrange que l'histoire de cet être humain qui, faute de vieillir normalement, tente tout de même de s'adapter à sa situation et de profiter de chaque instant que la vie lui donne!!
La façon dont cette histoire est racontée m'a énormément touchée, peut-être même au delà des mots... La façon dont c'est réalisé, le symbolisme de certaines images, l'émotion qui se dégage et ce parfum de mélancolie.

Brad Pitt nous démontre ici une fois de plus qu'il n'est pas simplement un play boy charmeur mais aussi un acteur confirmé.
Quant à Cate Blanchett, elle est resplendissante dans ce rôle complexe qui nous la fait un moment détester, un moment aimer comme la danseuse s'en sort à force de pirouettes...

Une immense réalisation et une splendide interprétation!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 5:54

La saga : Blade, Blade 2 et Blade Trinity

De l'action, de l'action et encore de l'action!!! Et même à outrance!
J'ai beau aimer l'univers vampirique et les scènes d'action, il n'en reste pas moins qu'un Blade, c'est sympa, deux Blade, ça va encore, ça passe mais trois! Là, bonjour les dégâts!
Et on collectionne les clichés du jeu américain avec entre autres le plus agaçant : le coup des lunettes de soleil!!!

Bref, un Wesley Snipes qui, à force d'opus, se révèle sans saveur et par trop inhumain malgré sa nature hybride...

Cependant, je crois avoir préféré le 2, réalisé par Guillermo Del Toro. Là, on nous fait enfin voir un peu de cette humanité qui fait tant défaut à Blade ; enfin un peu de sentimentalité au milieu de cette esbrouffe de sang et d'action!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 5:56

Australia

Entre autres, j'adore l'Australie, c'est un pays magnifique... Si j'ai hébergé deux jeunes australiens lors d'un échange scolaire il y a quelques années, ce n'est pas un hasard...
Le culture aborigène est véritablement riche et fascinante ; on oublie trop facilement quel a été le destin de ces tribus autrefois. Une piqure de rappel ne fait pas de mal.
Les Stolen Générations ont véritablement souffert et ce film nous le montre en toute conscience.
Au contraire de certains d'entre vous, je n'ai pas trouvé que le film s'éparpillait un peu trop. Le fait qu'il s'ouvre sur trois directions différentes ne m'a pas du tout dérangée, c'est même selon moi ce qui a fait l'une des richesses du film.
Ces trois sujets construisaient le film : la lutte entre propriétaires de troupeaux était à l'époque une évidence, la rudesse de la vie là bas rendait la conccurence pénible ; de même, impossible de faire un film se déroulant en 1939 sans parler des Stolen Générations et encore moins de la guerre. L'Australie constituait une base coloniale géographiquement idéale sur laquelle comptaient les anglais et les américains dans leur lutte contre le Japon.
Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, je n'ai trouvé aucune longueur et s'il y en a eu, Hugh Jackman les a toutes éclipsées...

J'ai été bluffée!!!

Par Hugh Jackman, vous l'aurez compris. Je crois désormais pouvoir affirmer qu'il entre parmi mes acteurs favoris!!!
Je ne connaissais pas du tout cette facette de son jeu d'acteur, il possède une palette d'émotions incalculables et j'ai tout simplement fondu à chacune de ses apparitions!!! J'ai même pleuré ( Shocked ) quand il a cru avoir perdu Sarah ; à ce moment là, son visage reflète deux émotions à la fois, tout à fait contradictoires et d'une difficulté sans nom à faire transparaître, s'en est saisissant : le chagrin et la colère.
Et puis, il faut dire que Hugh incarne là l'homme dans toute sa virilité!! C'est un dur, un cow boy au grand coeur, un romantique qui s'ignore, l'homme qu'on rêve toutes de rencontrer!
J'ai été jalouse de Nicole Kidman pendant toute la durée du film... Lol, leur premier baiser m'a rendue folle (je tuerai pour qu'on m'embrasse comme ça)!
Et puis, Sév l'a souligné mais j'adooore aussi ses bras!!! Mmmmh!

Bref, je crois que vous l'avez deviné, je suis amoureuse de Hugh Jackman!!!!!!!! violetheart lov3 violetheart lov3 violetheart

Nicole Kidman est égale à elle même, elle reprend son rôle de beauté froide et intouchable.
La véritable révélation est sans conteste, et vous l'avez déjà relevé, le petit acteur qui joue Nuallah! Ce gosse est débordant de talent, c'est un coup de foudre artistique!
De même, j'ai beaucoup apprécié les prestations de l'acteur jouant le Gulapa, véritable aborigène mais aussi de David Wenham. Je ne l'avais jamais vu dans un rôle de méchant, c'est maintenant chose faite! Et ça lui réussit aussi bien que de jouer les gentils...

Bref, comme déjà relevé, le seul point négatif que je soulignerai sera l'interruption assez abrupte des traits d'humour. On en a au début du film mais plus du tout par la suite. On se doute bien que, le sujet étant grave, ça ne prête pas forcément au rire mais j'aimais assez les joutes verbales entre Sarah et Cover (notamment, le gros quiproquo dans la voiture), ça mettait un peu de piment!

Enfin bon, pour conclure... Un film à voir absolument!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 5:56

Dragon des mers

Nous revoilà plongés dans le mythe de la créature du Loch Ness!

Un conte très joli, l'histoire se passe en Ecosse, une amitié improbable entre un jeune garçon effrayé par l'eau et un dragon des mers nommé Crusoë durant la seconde guerre mondiale...

Ma foi, j'ai passé un agréable moment... C'est très plaisant à regarder. Et j'ai surtout accroché pour la musique de fond : de la musique celtique, vous l'aurez deviné! clin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 5:57

10 bonnes raisons de te larguer

L'envie de voir quelque chose de léger et quoi de mieux qu'une bonne comédie sentimentale avec Heath Ledger dans le rôle phare, partageant la vedette avec Sarah Stiles, actrice que j'aime également beaucoup dans le style adolescente / jeune adulte torturée...
C'est mon troisième ou quatrième visionnage de ce film depuis que je l'ai, c'est à dire presque deux ans et je n'en suis toujours pas lassée. C'est vraiment rafraichissant!

On ne peut également que remarquer le talent déjà bien grand d'Heath qui accapare l'écran dès son apparition : ses yeux pétillants, son sourire lumineux et son charme ravageur qui me serrent le coeur!
Halala, je ne me remets toujours pas de son décès!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 5:57

Beowulf

Non, pas le navet d'il y a quelques années avec Christophe Lambert interprétant le rôle phare, ce pitoyable métrage qui se veut film de légende mais la version plus récente de 2007, toute en images de synthèse...

Et alors là, quelle surprise d'apprendre que le scénario a été coécrit par Neil Gaiman... Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il s'intéresse aux légendes nordiques, et encore moins qu'il veuille les retranscrire au cinéma!

Mais, même en sachant que le scénario avait été coécrit par un auteur de génie, je n'ai pas réussi à accrocher.
Peut-être sont-ce les images de synthèse vraiment déstabilisantes... quoique ce n'était pas la première fois que j'en visionnais un (Advent Children ou The Spirit, le film FF).
Ici, ce qui ne passait pas était visiblement le manque d'expressions faciales. Je n'arrivais pas à distinguer les émotions et les sentiments des différents personnages tant leurs visages étaient lisses. Même les regards ne réussissaient pas à faire passer quelque chose ou quasiment pas.
Pourtant, le casting était top : Anthony Hopkins, John Malkovitch, Angelina Jolie, etc. Leurs visages parfaitement synthétisés mais presque sans expression et c'est bien dommage car en conséquence, les personnages paraissaient un peu fades... J'aurai aimé en savoir plus sur la reine, de même que sur la créature mère et même sur les conflits intérieurs de Beowulf.
De même, même s'il y avait de bonnes idées à la base, l'intrigue est trop prévisible et la fin téléphonée.

Globalement, le film n'est pas si mal en lui-même, on passe un bon moment à base d'action et d'hémoglobine mais de ce que je pense personnellement, le voir une seule fois suffit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 5:58

Bienvenue à Gattaca

Ce film dégage une beauté rare.
La photographie est de grande classe et donne au film un univers clair-obscur dans un monde à la fois futuriste et très rétro.
La réalisation est sobre mais d'une grande habileté et les interprétations sont excellentes, Jude Law, parfait en handicapé au potentiel intellectuel et physique rare hanté par ses démons, prouve une nouvelle fois qu'il n'est pas qu'un beau gosse alimentant juste la presse à scandales, Ethan Hawke, Uma Thurman et les seconds rôles lui rendant bien la pareille.
Quand au scénario, il est original et d'une grande force d'écriture. L'histoire est remarquable et passionnante du début à son terme qui clos l'histoire de façon admirable. Pour ma part, ce n'est pas un film où il y a un coup de théâtre, un rebondissement étonnant à la fin (il n'y a que de petits rebondissements), mais un film dont le message, l'intensité, le plaisir se distillent tout au long du film. De la décision du personnage principal d'aller contre l'ordre établi et de refuser son sort (auprès de sa famille et de la société), à la dernière embûche sur son chemin, tout est superbe. Très beau film sur le dépassement de soi. Il semble mélancolique et triste, mais il est en fait plein d'espoir.
Entre film de science-fiction, œuvre visionnaire, film sentimental et émouvant et production au suspense intense, "Bienvenue à Gattaca" joue sur plusieurs tableaux sans trop s'y égarer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 5:58

Constantine

Constantine dégage juste assez de mystère et d'ironie pour plaire, et s'avère un voyage initiatique dans les profondeurs de l'Enfer plutôt intéressant. Ce n'est pas l'ensemble de Constantine qui risque de plaire, mais bien quelques-uns de ses meilleurs éléments tels que les idées principales, à savoir le synopsis même du film : John Constantine, extralucide anticonformiste, qui a littéralement fait un aller-retour aux enfers, doit aider Katlin Dodson, une femme policier, à lever le voile sur le suicide mystérieux de sa soeur jumelle. Cette enquête lui fera découvrir l'univers d'anges et de démons qui hantent les sous-sols de Los Angeles.
Les effets-visuels ne sont pas exceptionnels mais ils sont efficaces, ils permettent au récit de mieux se développer. Ils sont souvent perceptibles, malheureusement, mais demeurent partie intégrante de l'aventure Constantine.
Keanu Reeves, avec son air impassible et son sérieux imperturbable, donne à son personnage de John Constantine un certain look et une assurance placide.
Les quelques clins-d'œil à la cigarette et au cancer du poumon de Constantine sonnent comme de la propagande anti-fumeur, mais font sourire, et c'est tout ce qu'on leur demande.
Bref, un film agréable à regarder. On ne demande qu'à passer un bon moment : pari tenu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Gwenescence
Herb Gartherer


Messages : 369
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 30
Localisation : Gaïa

MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Jeu 29 Oct 2009 - 5:59

Anges & Démons

Histoire :

Une antique confrérie secrète parmi les plus puissantes de l'Histoire, les "Illuminati", qui s'était juré autrefois d'anéantir l'Eglise catholique, est de retour. Cette fois, elle est sur le point de parvenir à son but : Robert Langdon, expert en religions d'Harvard, en a la certitude.
Langdon a peu de temps pour comprendre ce qui se trame contre le Vatican et déjouer ces nouveaux crimes. Une course contre la montre et contre les tueurs qui démarre tel un jeu de piste : des églises romaines aux cryptes enfouies, des catacombes les plus profondes aux majestueuses cathédrales...
Pour l'aider à comprendre toutes ces énigmes, Langdon va rencontrer Vittoria Vetra, une scientifique aussi belle que mystérieuse.
Cette fois, il sait à qui il se confronte. Cette enquête diabolique est un piège, chaque secret est une clé, chaque révélation un danger...

Mon avis :

Epoustouflant!!!!! Un pur bijou à la fois semblable et très différent du Da Vinci Code... Tom Hanks y est très convaincant, on sent qu'il a beaucoup travaillé le rôle de Langdon et qu'il y est bien plus à l'aise...
Quant à Stellan Skarsgard, je ne la connaissais pas le moins du monde avant ce film mais elle dégage un charisme authentique sans parler d'Ewan McGregor qui nous emporte dans les complots permanents du Vatican et dans toutes ces sortes de croyances qu'il véhicule... Je crois même avoir mieux compris ce qui conduit l'humanité à vouloir croire à un au-delà sans pour autant en partager les convictions. Evidemment, ce n'est qu'une fiction mais le message global que l'on cherche à nous faire passer malgré tout, c'est que même l'Eglise est faillible! Et cela nous ramène à une dimension beaucoup plus humaine que je trouve, personnellement, beaucoup plus rassurante que l'existence d'un éventuel Dieu... Bref, un film que j'ai adoré! J'attends le Blu-Ray, c'est dire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gwenescence
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Critiques de films A, B, C, D, E   Aujourd'hui à 11:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Critiques de films A, B, C, D, E
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Films d'HEROIC FANTASY des années 80
» LES BO DE FILMS érotiques
» L'utilisation d'oeuvres préexistantes dans les films
» [Discussion] Phrases de Films
» Films Rock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Peter V. Brett :: Le coin du Jongleur :: Films et cinéma-
Sauter vers: